C’est bientôt l’heure du bilan pour les régions françaises après une année si particulière. Une forte chute du nombre de touristes étrangers a été enregistrée, liée aux différentes restrictions de déplacements mises en place pour luter contre la propagation de la Covid-19.
Une saison qui a réservé bien des surprises, de bonnes et, bien sûr, de moins bonnes. Certaines régions ont tout de même su tirer leur épingle du jeu, notamment les régions montagneuses de France en offrant un large panel d’activités.

Ces régions gagnantes de l’été 2020

Les Alpes du Sud, les Pyrénées mais aussi les Vosges ou encore le Jura ont vu leur nombre de touristes augmenter durant cet année 2020.

Les Alpes du Sud, l’été de tous les records

Une saison « exceptionnelle », c’est en ces termes que les professionnels du tourisme des Hautes-Alpes qualifient l’été 2020. En effet, la région aurait vu sa fréquentation augmenter de 11% par rapport à l’été 2019. Une saison de tous les records comme en témoigne ce chiffre du pic de fréquentation qui s’élève à 300 000 visiteurs, soit le double de la population de la région.

Au cœur des Alpes du Sud, c’est le parc des Écrins qui a, en grande partie, contribué à cet afflux de touristes même si des régions moins connues comme l’Ubaye ou encore le Champsaur-Valgaudemar ont elles aussi contribué à la hausse du nombre de touristes.

Certaines stations, comme celle du Val d’Allois, auraient vu la fréquentation de leurs remontées mécaniques augmenter de 30 à 40%.

Les Hautes Alpes sont, sans conteste, la région qui aura su tirer son épingle du jeu durant cet été si particulier.

Les Pyrénées, une très bonne saison

Autre grande gagnante de cet été, les Pyrénées. Tout comme les Alpes du Sud, les Pyrénées ont vu leur fréquentation augmenter au cours de ces mois de juillet et d’août. A titre d’exemple, le département des Hautes-Pyrénées a vu le taux d’occupation de ses hébergements bondir de 30%.

La montagne plébiscitée par les français ?
Selon le site AirBnB, le nombre de réservations dans les régions montagneuses comme le Jura, les Vosges, la Savoie ou encore les Hautes-Pyrénées aurait explosé, avec parfois des augmentations de l’ordre de +110%.
De nombreuses raisons ont poussé les français à se tourner vers ces régions cet été. L’impossibilité de partir à l’étranger pour certains, mais aussi découvrir des régions qui, au fil du temps, ont su développer une offre estivale particulièrement large et abordable.
La multiplication des activités estivales avec, en tête de lice, le vélo de descente, a su dynamiser des régions en mal de touristes estivaux.

Région PACA, la surprise de l’été 2020

Malgré l’absence de touristes étrangers, la région PACA sort en tête des régions les plus visitées de France et concentre à elle seule, près de 22% des nuitées réservées en France entre juillet et août 2020.
La région PACA a dont profité d’une importante augmentation de fréquentation : soit plus de 23% par rapport à 2019 !

Elles ont limité la casse

Elles attendaient un été catastrophique, elles ont finalement limité la casse, le Nord de la France, la Corse et ainsi que la Normandie et la Bretagne ne s’en sortent finalement pas si mal.

Le Nord et le Pas-De-Calais limitent la casse

C’est un été « meilleur que prévu » qu’ont passé les professionnels du tourisme dans le Nord et le Pas-de-Calais. Malgré une importante baisse du nombre de touristes étrangers, les chiffres ne sont pas si mauvais pour le secteur du tourisme, boostés par une hausse de 22% de fréquentation de touristes français, venu découvrir la région.
Ce sont, en grande partie, les vacances en famille qui ont porté les chiffres du tourisme dans la région, avec une augmentation des « séjours en famille » de près de 150% !

La Corse : mieux que prévu

Pour la Corse, le tourisme est une activité majeure.
Alors, même si la Corse s’attendait à un été catastrophique, on peut dire qu’elle a sauvé les meubles.
La saison touristique a commencé avec beaucoup de retard : les touristes ont commencé à arriver à partir de mi-juillet, entrainant un retard de plusieurs mois pour les professionnels du tourisme.
Finalement la fin juillet et le mois d’août ont permis à certains acteurs de limiter la casse. En juillet, le trafic aérien était à -25% et -30% pour le trafic maritime, ce qui est honorable vu les circonstances actuelles.
Malgré le fait que les pertes des mois de mars à juin ne pourront pas être compensées, la Corse a vu son activité du mois de juillet se maintenir à environ 50% des années précédentes et ce chiffre tend à augmenter pour le mois d’août, qui fut plus satisfaisant.
Ceux qui s’en sortent le mieux vont être les gîtes avec un taux de remplissage de 60% ou encore les hôtels avec un taux de remplissage d’environ 50%. Les campings, quant à eux, peinent à atteindre 20% d’occupation (données du mois de juillet).
En revanche, le GR20, un des chemins de randonnée les plus réputés mais aussi un des plus difficiles, a vu sa fréquentation atteindre quasiment 90% par rapport aux années précédentes.
Maintenant, reste à voir les données de l’arrière-saison !

que-faire-en-corse

Normandie et Bretagne, presque aussi bien qu’en 2019 ?

Voici deux régions touristiques qui ont fait l’unanimité auprès des touristes français ! La Bretagne est la deuxième destination la plus plébiscitée par les français cet été. Cet afflux de touristiques français a compensé la pénurie de touristes étrangers, permettant donc à la Bretagne de maintenir quasiment à l’identique ses chiffres de l’année dernière.
Quant à la Normandie, elle fait elle aussi, presque aussi bien que l’année précédente. Avec ses côtes, ses plages, notamment les plages du débarquement et sa nature, les français se sont laissés tenter par la Normandie cet été. Les grands gagnants sont les gîtes avec des taux de remplissage compris entre 80% et 90%. Beaucoup ont aussi privilégié des vacances en vélo, où la Normandie propose de belles pistes cyclables. Un été réussit pour ces deux régions françaises.

visiter-etretat

Ces régions en mal de touristes

Une région aura finalement souffert plus que les autres, la région parisienne. Habituée à voir arriver un grand nombre de touristes des quatre coins de la planête, Paris a particulièrement souffert des restrictions liées à la pandémie.

La région parisienne, grande perdante de l’été ?

La région parisienne sera sans conteste la grande perdante de cet été. La faute aux difficultés pour les touristes étrangers de se rendre dans la capitale. C’est la quasi-totalité des touristes étrangers qu’a perdu la ville de Paris cet été, et malgré l’envie de certains français de profiter de cette période plus calme pour découvrir la capitale, c’est tout de même une fréquentation en baisse de 60% que constate la région.

paris

Et vous ? Dites nous en commentaire quelle région vous avez choisi pour passer vos vacances et dans quelles conditions avez-vous vécu cet été si particulier ?

Au sujet de l'auteur : Mathieu

Je m'appelle Mathieu, j'ai 29 ans et je suis passionné de voyage. J'effectue de nombreux city trip en Europe mais aussi à travers le monde comme en Australie, Nouvelle-Zélande ou Laos.
J'écris des articles relatant mes voyages en essayant de donner le maximum de conseils pour réussir ses voyages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.