Partons pour l’une des plus belles régions de France, la Normandie, pour en découvrir l’un des pans les plus importants de son histoire : le débarquement. En effet, le 6 juin 1944, l’histoire de la France se joua sur les plages de Normandie.
Au nombre de 5, ces plages, désormais appelées les plages du débarquement, ont joué un rôle majeur dans la victoire des alliés durant la seconde guerre mondiale.
Je vous emmène donc visiter les 5 plages du débarquement ainsi que de nombreux musées et cimetières. Nous verrons les lieux marquants du débarquement et leur rôle dans le déroulé des évènements.

Quelles sont les plages du débarquement et comment les visiter ?

Débutons donc par passer en revue les 5 plages qui furent utilisées pour débarquer en ce matin du 6 juin 1944. Deux d’entres elles furent utilisées pour le débarquement des troupes américaines, deux autres pour le débarquement des troupes britanniques et une pour les troupes canadiennes.

Quelles sont les plages du débarquement ?

> Sword Beach : Secteur Britannique

Sword Beach sera donc la première de ces cinq plages que vous trouverez en venant de l’Est.
Cette plage d’environ 8km est située entre la ville de Ouistreham et celle de Saint-Aubin-sur-Mer à environ 15 kilomètres de la ville de Caen.
Sur cette plage débarquèrent, le 6 juin 1944, les troupes britanniques ainsi que les troupes de la France Libre venues d’Angleterre. L’attaque des alliés eu lieu devant Hermanville sur un lieu-dit nommé « La Brèche ».
Ce jour-là, 30 000 hommes débarquèrent ici. Le bilan de cette attaque est considéré comme un succès. « Seul » 700 morts sont à déplorer, ce qui est relativement peu au vu de certaines autres plages dont nous parlerons plus loin.
L’un des objectifs de cette attaque était de relier la plage de Juno Beach dont nous allons parler juste après. Ce fût un succès dès le lendemain matin.

  • Grand Bunker Musée du mur de l’Atlantique
    Pour en savoir plus sur cette bataille, rendez-vous dans la ville toute proche de Ouistreham et visitez le « Grand Bunker Musée du mur de l’Atlantique ». Ce musée est une reconstitution fidèle du poste de commandement de tirs du mur de l’Atlantique. Un endroit idéal à visiter pour comprendre le fonctionnement et le rôle de ce bâtiment.
  • Musée du Commando N°4
    Non loin du Grand Bunker Musée se trouve un autre musée, plus petit, le Musée du Commando N°4. Ce musée est dédié au commando de Français qui débarqua également, avec les Britanniques, sur cette plage afin de libérer Ouistreham.

> Juno Beach : Secteur Canadien

Seconde plage du débarquement (en partant de l’Est), la plage de Juno Beach. Celle-ci s’étend sur 8 kilomètres à l’Ouest de Sword Beach. Juno Beach est délimitée à l’Est par la ville de Saint-Aubin-sur-Mer et s’étend jusqu’à Courseulles-sur-Mer à l’Ouest.
Sur cette plage, débarqua la 3e Division d’infanterie canadienne. Leurs missions étaient de couper l’axe routier Caen-Bayeux ainsi que de prendre l’aérodrome de Carpiquet.
De plus, ils devaient rejoindre les deux plages qui entouraient Juno Beach : à l’Est Sword Beach, à l’Ouest Gold Beach.
Ce sont près de 23 000 hommes (canadiens et britanniques) qui débarquèrent sur Juno Beach. En cette journée du 6 juin 1944, près de 1200 d’entre eux perdirent la vie.

  • Centre Juno Beach
    JunoBeach-centre-junoSur la plage de Juno Beach, vous pourrez trouver deux blockhaus ainsi qu’un musée, le Centre Juno Beach. Tenu par des canadiens, le musée retrace l’histoire du débarquement de Juno Beach. Vous y trouverez de nombreuses archives d’époque ainsi que des objets ramassés sur la plage.
    Outre le musée, il est également possible de suivre une visite guidée de la plage. Je vous recommande vivement cette visite guidée, organisée par le Centre Juno. Vous aurez l’occasion de rentrer dans les deux blockhaus situés sur la plage. Une très bonne expérience qui vous permettra de comprendre l’organisation du débarquement en général mais aussi le rôle des soldats canadiens.

  • Cimetière Militaire Canadien de Bény-sur-Mer
    A 10 minutes en voiture du Centre Juno, à l’intérieur des terres, se trouve le cimetière militaire Canadien. Ce cimetière est l’un des plus importants en nombre de soldats canadiens enterrés. On dénombre 2049 tombes.

JunoBeach-cimetiere-beny-canadien

  • JunoBeach-canada
  • JunoBeach-bunker
  • JunoBeach-citation

> Gold Beach : Secteur Britannique

Continuons notre visite des plages du débarquement en nous rendant sur la plage située juste à l’Ouest de Juno Beach, Gold Beach. Gold Beach est une plage qui fût utilisée par l’armée britannique le 6 juin 44.
Comme pour Juno Beach, l’objectif de l’armée britannique était de couper l’axe Bayeux-Caen, de libérer Bayeux et de rejoindre l’armée canadienne à l’Est.
25 000 hommes furent débarqués sur cette plage, on compte environ 1 000 pertes.
L’une des communes les plus célèbres de ce secteur est celle d’Arromanches. Sur la plage de la ville fût construit un immense port artificiel, Mulberry, dont il reste, aujourd’hui encore, des débris visibles depuis le bord de mer.
Le Mulberry d’Arromanches, nommé Mulberry B (pour British), était le plus important des deux ports artificiels construits.

Comprendre les Mulberry :
mulberry-arromanchesLes Mulberry sont des ports artificiels créés dès le 7 juin à l’aide des plusieurs éléments visant à briser les vagues et permettre ainsi le débarquement de matériel militaire.
Ces ports artificiels étaient créés avec des navires coulés sur place, des bombardons (caissons métalliques en forme de croix) et des caissons phénix.
Les Mulberry étaient au nombre de 2, l’un à Arromanches, le Mulberry B pour British, utilisé pour les plages de Gold Beach et de Juno Beach ; le second, le Mulberry A pour American, était utilisé pour les plages américaines d’Omaha et d’Utah Beach.

Au total, ce sont plus de 15 km de jetées qui furent construits. Ces ports artificiels permirent de débarquer 400 000 véhicules et 3 millions de tonnes de matériel.
Entre le 19 et le 21 juin, une importante tempête endommagea les Mulberry : l’un fût mis hors service, l’autre fortement endommagé.
> Voir la fiche Wikipedia des Mulberry
  • Musée America de Gold Beach
    Ce petit musée, situé à Ver-sur-mer, entre Courseulles-sur-Mer et Arromanches, est divisé en 2 parties. L’une retrace le débarquement des britanniques sur la plage de Gold Beach, l’autre retrace l’histoire de la première liaison aéropostale entre la France et les Etats-Unis.
  • Musée du débarquement d’Arromanches
    Le musée du débarquement d’Arromanches retrace l’histoire de la construction du port artificiel d’Arromanches, le Mulberry B. Une construction étonnante et une histoire mouvementée au programme. L’endroit idéal pour en savoir plus sur cette installation construite au lendemain du débarquement.

  • Cinéma Arromanches 360°
    Juste avant d’arriver à Arromanches (en venant de l’Est), se trouve le Cinéma Arromanches 360°. Une salle de cinéma circulaire dans laquelle est projeté un film de 20 minutes : « Les 100 jours de Normandie ». Ce film retrace l’histoire du débarquement. Il est à la fois construit avec des images d’archives ainsi qu’avec des images récentes des environs.

Arromanches-normandie

  • Arromanche-musee-debarquement
  • arromanches-mulberry
  • Arromanche-360

> Omaha Beach : Secteur Américain

La plage d’Omaha Beach est certainement la plus célèbre des cinq plages du débarquement. Tristement surnommée Omaha la sanglante en rapport avec les très lourdes pertes subies par les alliés, Omaha Beach est la plus visitée des plages de Normandie.
La plage d’Omaha a vu le débarquement de deux divisions américaines, soit près de 35 000 hommes. 2 000 d’entre eux tombèrent le 6 juin sous les feux allemands.
Au vu des lourdes pertes américaines, c’est tout logiquement que les alentours de la plage d’Omaha accueillent différents musées, mais surtout l’un des plus grands cimetières militaires américains de France.
Non loin de la plage d’Omaha se trouve la pointe du Hoc, une place fortifiée par les allemands lourdement bombardée et restée en l’état.

Pourquoi tant de victimes à Omaha Beach ?
Les lourdes pertes des alliées sur la plage d’Omaha font suite à un enchainement d’évènements non prévus.

Tout d’abord les attaques navales et aériennes qui frappèrent les différentes positions allemandes sur les côtes normandes ont été bien moins efficaces dans le secteur d’Omaha, laissant les allemands en position de force.

Le 6 juin un vent violent frappa la plage d’Omaha, ayant pour conséquence de pousser les embarcations alliées contre les obstacles installés par les allemands.
De plus, les accès à la plage d’Omaha étaient particulièrement bien défendus par les troupes allemandes.
  • Omaha-Les-Braves-Memorial Statue « Les Braves »
    Érigée à l’occasion du 60ème anniversaire du débarquement, le 6 juin 2004, « Les Braves » sont un ensemble de 3 sculptures, « Debout la liberté ! » entourée de « Les ailes de l’espoir » et de « Les ailes de la Fraternité ». Situées sur la plage d’Omaha, dans la commune de Saint Laurent sur Mer, ces sculptures sont une oeuvre de la française Anilore BANON.
  • Batterie de Longues-sur-Mer
    Située dans la ville de Longues-sur-Mer, entre les plages de Gold Beach et d’Omaha Beach, la batterie de Longues-sur-mer, désormais classée monument historique, est l’une des batteries de tirs du mur de l’Atlantique.
  • Musée Big Red One
    Le musée Big Red One est un musée situé à Colleville-sur-mer dédié à la 1ère division d’infanterie américaine qui débarqua sur la plage d’Omaha le 6 juin 1944. Vous y trouverez de nombreuses pièces d’époque rassemblées au cours des années.
  • Musée D-Day Omaha
    Le Musée D-Day d’Omaha est lui aussi situé à Colleville-sur-mer, non loin de la plage. Il propose une exposition de nombreux objets d’époque à l’intérieur de son bâtiment militaire américain, mais aussi à l’extérieur pour les pièces les plus imposantes.
  • Musée Mémorial d’Omaha Beach
    Omaha-museeLe Musée Mémorial d’Omaha Beach est LE musée à ne pas manquer à Omaha. Situé à 200 m de la sculpture « Les Braves » à Colleville-sur-mer, ce musée expose lui aussi de nombreuses pièces d’époque, des photos et objets personnels. Des scènes ont été reconstituées grâce à des mannequins qui nous aident à comprendre la vie sur les champs de bataille.
    Un film est également proposé avec, en partie, des images d’époque qui nous font vivre les moments importants du débarquement.
    Sur le parking, vous ne pourrez manquer l’imposant char Sherman.

  • Overlord Museum
    Situé juste en face du cimetière américain de Normandie dont nous parlerons un peu plus bas, l’Overlord Museum est l’un des musées du débarquement les plus récents. Inauguré en 2013, ce musée a vu le jour grâce à la famille Leloup. En effet, ils y exposent plus de 10 000 objets liés à la bataille de Normandie. Des effets personnels de soldats mais aussi des chars ou encore des avions aussi bien allemands qu’ayant appartenu aux alliés.
  • Cimetière Américain de Normandie
    A un peu moins de 5km du centre de Colleville-sur-mer se trouve le cimetière Américain de Normandie. Ce cimetière militaire américain, l’un des plus grands, abrite plus de 9 300 tombes. Un immense espace soigneusement entretenu concédé, à vie, aux Etats-Unis par l’état Français.
    Outre les tombes, c’est aussi cet imposant mémorial en forme de demi-cercle dédié aux soldats disparus qui vous étonnera. Un lieu à ne surtout pas manquer.
  • La pointe du Hoc
    Située légèrement après la plage d’Omaha Beach, en direction d’Utah Beach, la pointe du Hoc est un champ de bataille resté en l’état. L’un des principaux points de défense allemand. Aujourd’hui, vous pouvez vous balader à travers les trous d’obus témoins de l’intensité des bombardements.
    225 rangers escaladèrent la falaise afin de neutraliser cette position allemande, seuls 90 survécurent.
  • Cimetière Allemand de la Cambe
    En continuant votre route d’Est en Ouest, entre le village de La Cambe et Osmanville, vous trouverez l’un des plus grands cimetières militaires allemands. Plus de 21 000 soldats sont enterrés ici. Autour de ce jardin ont été plantés 1 200 érables, symbolisant la paix.
  • Omaha-cimetiere-americain
  • Omaha-les-braves
  • Omaha-overload

> Utah Beach : Secteur Américain

Utah Beach est la plage la plus à l’Ouest des 5 plages du débarquement. Celle-ci se situe de l’autre côté de l’embouchure de la Vire, dans le département de la Manche, sur la côte Est de la pointe du Cotentin.
Cette plage, d’environ 5 km de long, était l’une des plus stratégiques au vu de sa proximité avec Cherbourg. Entourée de marécages, cette plage était jugée peu propice à un débarquement par les allemands, ce qui explique le peu de résistance trouvée par les soldats américains le 6 juin et donc, le peu de perte subie.
En effet, sur 32 000 soldats débarqués ce jour-là, essentiellement des soldats de la 4ème division d’infanterie américaine, seuls 200 d’entre eux ont été blessés ou tués.
La veille du débarquement, des parachutistes ont été envoyés sur la zone. C’est d’ailleurs non loin d’Utah Beach que se trouve la célèbre ville de Sainte-Mère-Église et son célèbre clocher qui vit un parachutiste s’accrocher à celui-ci.

  • Utah Beach, musée du débarquement
    Sur la plage même d’Utah Beach, dans un ancien Bunker Allemand, se trouve le musée du débarquement d’Utah Beach. Un musée qui retrace les évènements ayant eu lieu ce jour-là sur la plage d’Utah Beach avec de nombreux documents d’archive, des maquettes et cartes ainsi qu’un film.
    Vous trouverez également dans ce musée, un véritable bombardier B26. Une verrière offrant une vue panoramique sur la plage d’Utah Beach a également été installée dans le Bunker.
  • Sainte-Mère-Église
    Située à quelques kilomètres de la plage d’Utah Beach, faites un tour à Saint-Mère-Église. Jetez un oeil à son église, bien sûr, et levez les yeux sur son clocher. Un mannequin a été placé au sommet de celui-ci en souvenir du soldat qui s’est accroché sur ce dernier la veille du débarquement.
    Entrez dans cette église et jetez un oeil sur les vitraux de l’église dédiés au débarquement.
  • Musée de la batterie Crisbecq
    Ce musée, créé en 2004, prend place au milieu de l’une des plus importantes batteries allemandes de la région. Celle-ci couvrait une zone s’étendant de Saint-Vaast-la-Hougue, au Nord, à la pointe du Hoc, à l’Est.
    Un chemin, à travers des tranchées, vous fera découvrir les 22 bunkers qui constituaient cette batterie. Certains sont vides, d’autres sont aménagés avec des pièces d’époque et vise à présenter la vie dans la batterie durant la guerre.
D’où viennent les noms des plages du débarquement ?
Utah Beach et Omaha Beach : ces noms furent choisis par le commandant Bradley qui dirigea le débarquement américain sur ces deux plages. Il choisit le nom des villes d’origine des commandants dirigeant les opérations sur chacune de ces plages.
Sword Beach et Gold Beach : ces noms furent choisis par le britannique Montgomery, qui décida d’appeler ces plages de noms de poissons : poissons rouges, Goldfish et Espadon, Swordfish.
Juno Beach : en ce qui concerne cette plage, ce sont les canadiens qui décidèrent du nom. Dans un premier temps celle-ci devait également s’appeler du nom d’une espèce marine, la méduse : Jellyfish. Jelly (sans le « fish ») signifiant « gelée », ce nom ne fut pas retenu.
Après discussion, c’est finalement le nom de la femme du lieutenant-colonel Dawnay qui fût retenu : Juno.
plage-debarquement-2

Situation géographique des plages du débarquement

Où dormir pour visiter les plages du débarquement ?
La question du logement à proximité des plages du débarquement se posera inévitablement. L’offre est relativement importante autour des plages, soit dans les principales villes de la région que sont Caen et Bayeux mais aussi plus proche des plages aux alentours de Courseulles-sur-Mer, d’Arromanches ou Colleville-sur-Mer.
Pour en savoir plus sur les offres d’hébergements, je vous invite à lire notre article dédié au logement autour des plages du débarquement.
Nous avons fait une selection des meilleurs hôtels, gîtes ou encore camping.

Quel itinéraire pour visiter les plages du débarquement ?

Les plages du débarquement sont une étape incontournable d’un séjour en Normandie. Pour bien profiter des nombreuses activités, musées et autres visites disponibles autour des plages, nous vous conseillons d’y passer entre 3 et 5 jours. En visitant les plages du débarquement, vous passerez à proximité de certains lieux qui valent le coup d’oeil mais qui n’ont pas forcément de lien avec le débarquement de Normandie. C’est par exemple le cas de Bayeux, où nous vous conseillons vivement de vous arrêter.
Nous vous proposerons ici 2 itinéraires différents de visite des plages du débarquement : l’un de 3 jours, l’autre de 5 jours.

Visiter les plages du débarquement en 3 jours : Itinéraire

Ce premier itinéraire nous mènera de la ville de Caen à Colleville-sur-Mer. Nous y découvrirons 3 plages du débarquement : Juno Beach, Gold Beach ainsi qu’Omaha Beach.
Un détour par Bayeux sera envisagé.

Jour 1 : De Caen à Courseulles-sur-mer (Juno Beach)
Notre journée débute à Caen avec la visite du mémorial de Caen. Ensuite, direction Courseulles-sur-mer pour la visite du Centre Juno Beach.
Visite du Mémorial de Caen
Le mémorial de Caen n’est autre que le musée le plus visité de France en dehors de la région Parisienne. Celui-ci est consacré à la guerre et consacre une importante partie à la seconde guerre mondiale et notamment au débarquement des alliés. Vous pouvez réserver vos billets en ligne en cliquant ici.
Centre Juno Beach
Un musée consacré à l’histoire des forces canadiennes débarquées le 6 juin sur la plage de Juno Beach.

Jour 2 : De Courseulles-sur-mer à Bayeux (via Arromanches, Gold Beach )
En ce début de 2ème jour, la matinée sera dédiée à la découverte de Gold Beach et d’Arromanches. Plusieurs musées sont à visiter.
Arromanches 360°
Un cinéma panoramique dans lequel est diffusé le film « Les 100 jours de Normandie » (20 minutes). A proximité, se trouve une exposition d’éléments récupérés du Mulberry B.
Musée du débarquement
Un musée consacré à l’histoire du Mulberry B placé juste devant la ville d’Arromanches.

Le reste de la journée sera consacré à la visite de Bayeux : son centre-ville, sa cathédrale et ses musées, notamment le musée de la Tapisserie de Bayeux.
Musée de Bayeux
Ce musée est dédié à la tapisserie médiévale de 69 mètres de long relatant la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant.
Vieille ville de Bayeux
Découvrez Bayeux et sa cathédrale lors d’une visite guidée. Bayeux est l’une des rares villes épargnées par les bombardements de 1944. Une ville paisible et accueillante que je vous recommande.

Jour 3 : De Bayeux à Colleville-sur-Mer (Omaha Beach)
Ce dernier jour sera consacré à la visite de la plage d’Omaha Beach et de ses alentours. Plusieurs musées sont à visiter ainsi que l’incontournable cimetière américain de Normandie.
Ne manquez pas non plus la plage où se trouve « Les Braves », une étonnante sculpture en hommage aux victimes du débarquement.
Les musées d’Omaha Beach
Musée Mémorial d’Omaha Beach, musée D-Day d’Omaha ou encore musée Overlord, référez-vous à la section « Omaha Beach » de cet article et choisissez le ou les musées à visiter.

itinéraire plage débarquement 3 jours

Itinéraire de visite des plages du débarquement en 3 jours

Visiter les plages du débarquement en 5 jours : itinéraire

Notre itinéraire de 5 jours reprend celui de 3 jours mais ajoute quelques étapes supplémentaires. Les étapes similaires ne seront pas détaillées dans l’itinéraire de 5 jours.

Jour 1 : Caen
Ce premier jour sera dédié à la visite de Caen, son centre, ses églises, Saint-Pierre et Saint-Etienne, ou encore son château.
Ne manquez pas la visite du Mémorial de Caen, l’un des musées les plus visités en dehors de Paris. Vous pouvez réserver vos billets en ligne en cliquant ici.
Jour 2 : De Juno Beach à Gold Beach
Une journée consacrée à la visite de deux plages de Normandie, Juno Beach, dans le secteur Canadien avec, entre autre, la visite du Centre Juno Beach.
Direction Gold Beach avec un arrêt à Arromanches et la visite de ces musées.
Jour 3 : Bayeux
Comme détaillé dans l’itinéraire de 3 jours, Bayeux est une ville sympathique ou différentes visites sont possibles notamment celle du musée de la Tapisserie de Bayeux.
Une visite guidée, gratuite, de la ville est également possible.
Jour 4 : Omaha Beach
Une journée consacrée à la plage d’Omaha et ses alentours. Vous pouvez vous rendre dans la section consacrée à la plage d’Omaha Beach pour en savoir plus sur les nombreux musées à visiter.
Ne manquez pas le cimetière américain de Normandie.
Si le temps vous le permet, prenez la route en direction de l’Ouest pour effetcuer un arrêt à la pointe du Hoc, puis au cimetière allemand de La Cambe.
Jour 5 : Utah Beach
Une dernière journée consacrée à la découverte d’Utah Beach et de son musée du débarquement.
Une visite de Sainte-Mère-Église est également une chose à faire lors d’une visite du secteur d’Utah Beach.
itinéraire plage débarquement 5 jours

Itinéraire de visite des plages du débarquement en 5 jours

Visiter les plages du débarquement en 1 journée

Une journée est évidemment bien peu pour découvrir les 5 plages de Normandie. Néanmoins, si vous ne disposez pas de plus de temps, je vous conseille alors d’opter pour une excursion vers les plages du débarquement, guidée, au départ de Caen (Env 6h) ou Paris (Env 12h).
Une excursion qui vous emmènera à la découverte des principaux lieux de la région.
La visite débute à Caen, au mémorial, puis direction la ville d’Arromanches où se situent les restes du Mulberry B, le port artificiel construit juste après le débarquement.
L’excursion continue en direction de Colleville-sur-Mer pour découvrir la plage d’Omaha Beach et ses alentours puis la Pointe du Hoc.

Mon avis sur ma visite des plages du débarquement

La visite des plages du débarquement en Normandie est pour moi l’un des incontournables à visiter en France. La Normandie fait partie des régions que l’on se doit de découvrir pour de nombreuses raisons, mais la visite des plages du débarquement est à elle seule une raison suffisante. La visite de ces plages, de ces musées et de ces cimetières est l’un des meilleurs moyens de comprendre les évènements qui s’y déroulèrent ce 6 juin 1944. L’histoire de notre pays étant directement liée à ces évènements, celle-ci fait pour moi partie des quelques visites à effectuer sans hésitation.

Au sujet de l'auteur : Mathieu

Je m'appelle Mathieu, j'ai 29 ans et je suis passionné de voyage. J'effectue de nombreux city trip en Europe mais aussi à travers le monde comme en Australie, Nouvelle-Zélande ou Laos.
J'écris des articles relatant mes voyages en essayant de donner le maximum de conseils pour réussir ses voyages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Optez pour une visite guidée du mémorial de Caen et des plages du débarquement
Mémorial de Caen
Réservez votre visite du mémorial de Caen