De retour de notre voyage en Irlande et plus précisément à de notre visite de Dublin, je m’empresse de vous écrire cet article sur l’un des incontournables de Dublin, véritable institution de la capitale Irlandaise, le Guinness Storehouse : le musée Guinness.
Pour ceux qui arriveraient sur cet article sans trop savoir ce qu’est le Guinness Storehouse, c’est tout simplement le musée de l’une des marques de bières les plus populaires, non pas seulement en Irlande, mais dans le monde entier : la Guinness.
Même si nous reparlerons de l’histoire de Guinness et de son fondateur, Arthur Guinness un peu plus bas, voici quelques chiffres qui poseront le décor.
Guinness a été fondé en 1759 et brasse aujourd’hui plus de 900 millions de litres de bière par an.

Débutons cet article par la visite de ce lieu historique qu’est le Guinness Storehouse pour ensuite aborder l’histoire de cette entreprise d’origine irlandaise désormais installée à Londres !

La visite du Guinness Storehouse est comprise dans le City Pass Dublin. Un pass qui vous permet d’économiser sur vos visites à Dublin.
Vous pouvez également acheter l’entrée au musée Guinness Storehouse séparément.

Visite du Guinness Storehouse, le musée Guinness de Dublin

Rentrons dans le vif du sujet avec la visite du Guinness Storehouse, un musée qui, ouvert en 2000, frôle le million de visiteurs annuel. Le musée Guinness est aujourd’hui le lieu (payant) le plus visité du pays tout entier !

Un quartier industriel chargé d’histoire

La visite du Guinness Storehouse débute dès votre arrivée dans le quartier du musée. Situé dans l’ancien quartier industriel de la ville, le Guinness Storehouse se rejoint après une marche au milieu de ces étonnants et impressionnants bâtiments industriels. Au détour de l’une des rues, vous tomberez sans doute sur l’emblématique porte de la brasserie de St James’s Gate. Elle porte le nom de la première brasserie installée ici avant le rachat de cette dernière par Arthur Guinness.
Même si l’usine à proprement parler a déménagé à quelques pâtés de maisons de ce quartier, les bâtiments appartiennent toujours à l’entreprise Guinness.
La découverte de ce quartier est déjà une première visite en soi, il témoigne de l’histoire de la marque. Baissez les yeux et vous remarquerez sans doute une voie de chemin de fer construite alors que l’usine était devenue trop grande et les quantités de matière à transporter trop importantes. Celle-ci rejoint la rivière Liffey en contrebas et alimentait ainsi les barges transportant le précieux liquide.

Guinness-storehouse-st-james

Un bâtiment unique

Outre le quartier, c’est aussi le bâtiment où a pris place le musée Guinness qui est chargé d’histoire. Construit en 1904, ce bâtiment été utilisé comme bâtiment de fermentation jusque dans les années 1980. L’originalité de ce bâtiment réside dans le fait qu’il fût le premier bâtiment en ossature acier à comporter plusieurs étages. En quelques mots, ce bâtiment fût tout simplement le premier gratte-ciel de tout le Royaume-Uni !

quartier-guinness-storehouse

Déroulement de la visite

L’entrée dans le musée Guinness se fait de façon traditionnelle, contrôle du Pass sanitaire en temps de pandémie, puis contrôle des billets d’entrée. En saison, il est vivement recommandé d’acheter son billet d’entrée en amont de votre visite pour éviter une trop longue attente. Il est possible d’acheter le billet seul ou d’opter pour le city pass Dublin. Dans ce dernier cas, vous n’aurez qu’à montrer votre pass sur votre mobile ou imprimé à l’entrée du musée. Après avoir fait scanner votre billet d’entrée (ou votre city pass), vous vous verrez remettre un bracelet, de couleur, vous indiquant dans quel bar vous aurez le droit de profiter d’une boisson offerte.

musee-guinness

Une fois à l’intérieur, vous serez inévitablement frappé par la taille du musée. Celui-ci s’étale sur 7 étages, tous consacrés à l’un des pans de l’histoire Guinness.
Le rez de chaussée est dédié à l’impressionnante boutique, passage obligé d’une visite au musée Guinness. Vous trouverez forcément un petit quelque chose à ramener en souvenir de cette visite.

boutique-shop-Guinness

Le premier étage est entièrement consacré à la fabrication de la bière. On y apprend comment est confectionnée la bière, d’où viennent les ingrédients, les différents processus de fabrication, etc.

1 – La confection de la Guinness

Dans le cas de la Guinness, on y apprend que la brasserie utilise près de 140 000 tonnes d’orge cultivés en Irlande. Le climat irlandais étant très favorable à la culture de ces céréales. Cependant, la météo influant sur les cultures, l’orge réceptionné par Guinness est différent chaque année. Ainsi des experts de chez Guinness travaillent, chaque année, en collaboration avec les cultivateurs pour comprendre quelle sera la particularité de chaque récolte. Un travail minutieux qui garantit au brasseur une qualité exceptionnelle pour leur bière.

germination-guinness

L’orge intervient dans la toute première étape de confection de la Guinness, la germination. L’orge est plongé dans l’eau jusqu’à ce que la céréale germe.
Une fois germé, l’orge devient du malt. Celui-ci est alors séché, à 232 degrés celsius. Une température plus élevée que la plupart des autres bières, ce qui lui confère une couleur très sombre.

Houblon-Guinness

Vient alors l’étape du brassage où l’on mélange l’eau et le malt préalablement concassé. L’eau provient, non pas de la rivière Liffey, mais des montagnes de Wicklow. Une eau qui contient peu de minéraux mais chargée en sulfate de calcium et de magnésium ce qui la rend particulièrement adaptée à la confection de bière de type « Stout » comme la Guinness.
Vient le temps d’ajouter du houblon. C’est lui qui donne l’amertume. Le houblon est importé de différent pays puisque le climat irlandais ne permet pas sa culture.
Une fois le brassage terminé, c’est au tour de la fermentation. La fermentation consiste à laisser reposer la bière après y avoir ajouté des levures. Guinness utilise une recette de levure particulière dont elle-seule a le secret. C’est cette levure qui donne ce goût si particulier à la Guinness.

torrefaction-malt-guinness

Autre particularité de la Guinness, elle contient, depuis 1959, un mélange de Co2 et d’azote qui lui confère la texture crémeuse si particulière. Ce mélange de gaz contribue également à la tenue de sa mousse qui semble couler dans le verre après l’avoir servie.

Durant la visite du musée Guinness, vous apprendrez qu’une pinte de Guinness contient environ 30 millions de bulles !

2 – Le contrôle qualité

Une fois terminée, il est temps de goûter cette bière. Tous les jours à 10h précise, des goûteurs testent la Guinness et s’assurent de sa qualité. Celle-ci doit avoir le même goût et respecter de nombreux critères.

Test-Guinness-heure

3 – La mise en fût

L’histoire de la mise en fût de la Guinness est intéressante. Pendant près de 200 ans, jusqu’en 1963, la bière était transportée dans des fûts fabriqués en bois. Ces tonneaux étaient alors l’unique moyen de transporter les millions de litres de bière. Guinness s’est alors dotée d’une fabrique de ces fameux tonneaux à l’intérieur même de l’usine. Dans les années 1920, l’usine comptait alors plus de 300 tonneliers qui fabriquaient plus de 1 000 tonneaux par semaine ! Une main d’oeuvre particulière compliquée à recruter puisqu’à l’époque la formation de tonnelier fait partie des plus complexes avec 7 années de formation.
C’est alors qu’au milieu des années 1950, les barils en metal font leur apparition. Beaucoup plus pratiques pour bien des raisons, ce mode de conditionnement est alors massivement adopté. Au vue des stocks de bois restant à l’usine Guinness et de la main d’oeuvre hautement qualifiée dont elle disposait, l’usine décida, durant quelques années, de se lancer dans la fabrication de meubles afin d’écouler ses stocks.

fut-barrils-guinness

4 – Le transport

Après la mise en fût vient alors le transport de la bière. A quantité exceptionnelle, moyens exceptionnels. Au fil du temps Guinness s’est dotée de nombreux moyens de locomotion. Tout d’abord, l’entreprise a installé un train pour acheminer la bière depuis ses entrepôts jusqu’au quai du Liffey où les barils étaient alors embarqués sur des barges puis des bateaux. Guinness possédait alors sa propre compagnie de navire qui fût, durant quelques années, la première compagnie de transport de liquide au monde !
Vous découvrirez, dans cette partie du musée Guinness, l’ensemble des moyens de transport utilisés pour convoyer cette marchandise : trains, camions, bateaux ou encore avions !

Un peu plus loin dans le musée, vous tomberez nez à nez avec une sculpture en bois surmontée d’un nuage blanc. Prenez un peu de recul pour constater que cette sculpture n’est autre qu’une pinte de Guinness. Sculptée à même le bois, cette structure raconte l’histoire de la firme irlandaise et ces moments importants.

5 – Les publicités Guinness

L’étage supérieur est dédié à la publicité. Il est interessant de voir comment la publicité de la marque a pu évoluer au fil des années. Fait intéressant, la marque n’eu pas besoin de faire de publicité durant les 170 premières années de son existence. Ce n’est qu’en 1929, après la première guerre mondiale, que Guinness se décide à s’entourer d’une agence de communication.

pub-zoo-guinness

Certaines communications de la marque ont marqué les époques, comme leur toute première publicité, parue en 1929 dans un journal qui faisait mention d’un slogan impossible de nos jours « Guinness, is good for you », comprenez, « Guinness, c’est bon pour vous ».

pub-poisson-femme-Guinness

Une autre campagne de pub se fait particulièrement remarquer, celle de Gilroy qui consiste à mettre en scène des animaux du zoo.
D’autres campagnes utilisent l’un des emblèmes de la marque, le fameux Toucan Guinness.

Pub-Toucan-Guinness

6 – Gravity bar et dégustation

Dernière étape de cette visite du musée Guinness, la dégustation. Celle-ci se déroule au Gravity Bar, ce bar est sans conteste le clou du spectacle de la visite du Guinness Storehouse. Montez tout en haut du bâtiment, au-delà du niveau 7 et découvrez un lieu unique.
Le Gravity bar n’est autre que la « mousse » au sommet de la pinte de Guinness que représente le musée. De forme circulaire et entièrement vitré, le bar vous offre une vue exceptionnelle, à 360 degrés sur tout Dublin.
Dégustez, au choix, une bière Guinness ou Hop House 13, ou un soft offert gracieusement sur présentation de votre ticket d’entrée.

Gravity-bar-Guinness

L’histoire d’Arthur Guinness

L’histoire de Guinness est intimement liée à l’histoire de son fondateur Arthur Guinness. Celui-ci, issu d’une famille de brasseur, décide de brasser sa propre bière, dans le Comté de Kildare d’où il est originaire, durant les 3 premières années. C’est après avoir reçu un heritage de 100 livres (somme très importante pour l’époqu) de son parrain qu’Arthur Guinness cherche un nouveau lieu, à Dublin, pour brasser sa bière.
C’est donc en 1759 qu’Arthur Guinness, alors âgé de 34 ans, décide d’installer sa brasserie à St James’s Gate. Il signe alors à l’époque un bail de 9 000 ans avec le propriétaire des lieux. St James’s Gate n’est alors qu’un vaste terrain de 4 acres (soit environ 16 000m²). Au fil des années, ce site de St James’s Gate passe de 4 acres à 20, puis 40 pour enfin s’étendre sur 55 acres (soit environ 222 000 m²).
Vous pourrez admirer la copie du bail au début de votre visite du musée Guinness. Ce bail est signé par Arthur Guinness, signature que l’on retrouve également sur l’ensemble des bouteilles et cannettes de Guinness vendues à travers le monde.
Arthur Guinness brassa sa bière jusqu’à sa mort, en 1803 alors âgé de 78 ans.

Arthur-Guinness

Infos pratiques pour visiter le Guinness Storehouse

Comment se rendre au Guinness Storehouse ?

Plusieurs moyens permettent de rejoindre le Guinness Storehouse :

  • A pied : Rejoindre le Guinness Storehouse depuis le centre de Dublin à pied vous prendra environ 25 minutes. 2 kilomètres séparent le quartier de Temple Bar du musée Guinness
  • En tramway : Prenez la ligne rouge du tramway en direction de « Tallaght ». Il vous suffira de vous arrêter à l’arrêt « James’s ». Depuis cet arrêt, vous devrez marcher quelques minutes pour rejoindre l’entrée du musée.
  • En bus : Dublin est particulièrement bien desservie par les bus. De nombreux bus peuvent vous conduire aux abords du musée Guinness. Pour savoir quelle ligne prendre, rendez-vous sur le site TFI (Transport For Ireland).

Quels sont les horaires d’ouverture du Guinness Storehouse ?

Le Guinness Storehouse est ouvert du Dimanche au Jeudi de 11h à 18h et le Vendredi et Samedi de 11h à 19h.

Combien coûte la visite du musée Guinness ?

L’entrée au musée avec une degustation de bière offerte coûte 22€. Cependant elle est incluse dans le City Pass Dublin.

Comment réserver sa visite du musée Guinness ?

Rendez-vous sur une plateforme de réservation d’activités qui vous permettra d’acheter votre entrée au Guinness Storehouse.

Combien de temps dure la visite du musée Guinness ?

La visite du musée Guinness est relativement longue. Comptez au minimum 1h30 de visite, plus le temps de déguster votre bière ensuite.

Mon avis sur le musée Guinness de Dublin

La visite du musée Guinness est pour moi un incontournable d’un séjour à Dublin. Que vous soyez adepte de bière ou non, la visite du musée Guinness va bien au-delà de la simple visite vous apprenant la fabrication de la bière. Guinness est une institution en Irlande et fait partie du patrimoine du pays. Comprendre l’histoire de Guinness c’est comprendre une partie de l’histoire du pays. Je vous recommande donc vivement la visite du Guinness Storehouse.

Au sujet de l'auteur : Mathieu

Je m'appelle Mathieu, j'ai 29 ans et je suis passionné de voyage. J'effectue de nombreux city trip en Europe mais aussi à travers le monde comme en Australie, Nouvelle-Zélande ou Laos.
J'écris des articles relatant mes voyages en essayant de donner le maximum de conseils pour réussir ses voyages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réservez votre visite du Guinness Storehouse
Ces articles pourraient vous intéresser
Optez pour le Dublin Pass
Ce city pass vous permettra de grouper vos tickets et de bénéficier de réductions.