Me voici rentré de mon PVT Nouvelle-Zélande depuis quelques mois, après plus de 15 mois passés dans ce pays, j’écris aujourd’hui cet article « conseil » pour bien préparer son PVT en Nouvelle-Zélande. Vous trouverez dans cet articles tous mes conseils, les préparatifs, les démarches à votre arrivée en Nouvelle-Zélande mais aussi « l’après » PVT.
Je détaillerais point par point tout ce dont vous avez besoin, tout ce qu’il faut connaître pour réussir son PVT Nouvelle-Zélande et partir bien préparé. Si vous souhaitez avoir des informations sur le pays, je vous invite à lire mon article sur : Visiter la Nouvelle-Zélande.
N’hésitez pas à poser vos questions en commentaire, je me ferai un plaisir d’y répondre !

Qu’est ce qu’un PVT ?

Avant de débuter, petit rappel sur le PVT. Ce visa vous permet de séjourner plusieurs mois dans un pays. Au minimum 12 mois. Ce type de visa est possible dans de nombreux pays comme la Nouvelle-Zélande, l’Australie, la Canada, le Japon, la Corée du Sud, la Russie ainsi que de nombreux pays d’Amérique du Sud.
Les conditions d’obtentions différent selon les pays. Certains appliquent des quotas, d’autres non, l’âge maximal est également différent en fonction des pays.
Ce visa est donc une permission de rester sur le territoire mais aussi d’y travailler. Là aussi les conditions sont différentes en fonction des pays sur le type d’emploie qu’il est possible d’exercer ou sur la durée maximale d’un contrat.

Avant de partir en PVT Nouvelle-Zélande

Un PVT en Nouvelle-Zélande demande de la préparation. Le pays se trouvant à plus de 18 000km de la France ne vous permettra pas de revenir régulièrement en France. De nombreuses démarches sont à prévoir pour partir bien préparer et appréhender le PVT Nouvelle-Zélande en toute sérénité.
> Quelles conditions pour partir en PVT Nouvelle-Zélande ?
> Quelle est la meilleure période pour partir en PVT Nouvelle-Zélande ?
> Faire sa demande de PVT
> Billet d’avion PVT pour la Nouvelle-Zélande
> Assurance PVT Nouvelle-Zélande
> Quelques démarches avant de partir de France
> Que mettre dans sa valise ?
> Dans quelle ville arriver ?
> Réserver son logement pour les premiers jours

Quelles conditions pour un PVT en Nouvelle-Zélande ?

La première interrogation qu’il faudra avoir concernant le PVT Nouvelle-Zélande est : Etes-vous éligible au PVT Nouvelle-Zélande ? Voici les conditions à réunir pour espérer obtenir le précieux sésame du PVT Nouvelle-Zélande. Avant tout, rassurez-vous, le PVT Nouvelle-Zélande est l’un des plus faciles à obtenir. Pas de quota comme au Canada, le PVT Nouvelle-Zélande est bien plus souple.
Voici les conditions à remplir pour obtenir le PVT Nouvelle-Zélande :

  • Être âgé de moins de 31 ans (et de plus de 18 ans)
  • Ne jamais avoir fait de PVT en Nouvelle-Zélande auparavant
  • Ne pas avoir de personne à charge
  • Posséder au moins 4200 NZ$ (soit environ 2500€)
  • Avoir un passeport en cours de validité
  • Avoir souscrit à une assurance santé PVT

Notez qu’il vous sera éventuellement demandé des radios des poumons ou autre documents médicaux en cas, par exemple, de voyages prolongés dans certains pays à risque d’un point de vue clinique.

Quelle est la meilleure période pour partir en PVT Nouvelle-Zélande ?

Vous avez décidé de partir mais vous vous posez la question de votre date de départ. Dans le plupart des cas, cela sera certainement lié à votre situation en France (étude, emploie, etc).
Dans le cas ou vous seriez totalement libre, on peut se poser de la période idéale pour partir en PVT Nouvelle-Zélande.

Tout d’abord, il faut se poser quelques questions :

  • Combien de temps comptez vous rester en Nouvelle-Zélande ?
    Si vous comptez rester les 12 mois autorisés (ou plus) alors la question des saisons se pose moins. Vous serez obligé de passer par les 4 saisons.
  • Quel est votre plan en arrivant ?
    Souhaitez-vous débuter votre PVT par la visite d’une partie du pays ? Par chercher un travail ? Souhaitez-vous acheter un véhicule ? Ces questions seront importantes pour choisir la meilleure période pour partir en PVT Nouvelle-Zélande.

Voici quelques informations qui pourront vous aider à prendre une décision.
Tout d’abord, l’hiver en Nouvelle-Zélande a lieu entre Juin et Septembre, l’été, quant à lui, entre Décembre et Février. L’hiver en Nouvelle-Zélande n’est pas particulièrement froid, mais pluvieux. De même pour l’été qui n’est pas particulièrement chaud.
La plupart des arrivées en Nouvelle-Zélande (en PVT) ont lieux entre le mois de Septembre et Novembre, les départs, quant à eux, ont lieux entre les mois de Mai et Juillet. Cette information est très importante, notamment si vous choisissez d’acheter un véhicule à votre arrivée.
L’arrivée de nombreux pvtistes à pour conséquence l’augmentation du prix des véhicules. Inversement le départ des pvtistes à pour conséquence une concurrence qui tirent les prix vers le bas. Il est donc possible de faire de très bonnes affaires en arrivant autour du mois de Juin-Juillet pour repartir en Septembre-Octobre. Nous verrons un peu plus bas comment rester plus d’un an en Nouvelle-Zélande.

meilleure-periode-pvt

Faire sa demande de PVT Nouvelle-Zélande

La demande de PVT Nouvelle-Zélande se fait entièrement en ligne. Rendez-vous sur le site de l’immigration néo-zélandaise.
Il vous sera poser différentes questions sur vous, votre santé, le but de votre demande, etc.
Il vous faudra environ 20 minutes, le temps de remplir l’ensemble des formulaires.
La réponse est, la plupart du temps, très rapide. Il est possible de recevoir la réponse en moins de 24h.
La réponse vous informera de l’acceptation ou non de votre demande, les raisons du refus ou, le cas échéant, les documents supplémentaires à fournir.

pvt-nouvelle-zelande-demande

Billet d’avion PVT pour la Nouvelle-Zélande

Une fois votre demande de PVT Nouvelle-Zélande acceptée, la date du départ choisie, il est maintenant temps de s’intéresser à l’achat du billet d’avion.
C’est une étape à anticiper autant de temps à l’avance que possible. Le billet d’avion est une source de dépense non négligeable. Pour éviter de payer trop cher votre billet d’avion, il faudra vous y prendre à l’avance.

Comment acheter votre billet d’avion pour un PVT Nouvelle-Zélande ?
Mon conseil est le suivant : adressez-vous à une agence spécialisée.
Il est rare que je donne ce conseil. J’utilise très peu les services des agences de voyage et c’est peut-être l’unique fois ou je vous conseillerai cela, mais l’achat d’un billet PVT est différent de l’achat d’un billet pour un voyage de quelques jours ou semaines.
Bien sûr, il est possible d’acheter ses billets d’avion par soit même, deux choses à savoir.
Si vous arrivez en Nouvelle-Zélande (en PVT) il vous sera demandé un billet retour, de sortie du pays OU de justifier d’une somme suffisante sur votre compte pour vous en acheter un. Vous achèterez ainsi votre retour plus tard. L’inconvénient, outre la somme plus importante demandé, est qu’il vous coutera nettement plus cher d’acheter 2 « aller simple » plutôt qu’un aller-retour.
L’aller-retour est donc la solution la moins couteuse, cependant il y a fort à parier que vous souhaiterez effectuer une longue escale ou une halte sur le trajet afin de visiter un autre pays (Australie, Singapore, etc).
Certaines agences de voyage, comme Le Cercle des Vacances, sont spécialisées dans la vente de billet pour PVT. Les intérêts sont multiples :

  • Achat d’un aller-retour (donc moins couteux qu’un aller simple)
  • Possibilité de modifier, sans frais, plusieurs fois votre date de retour
  • Possibilité d’effectuer plusieurs escales longues dans de nombreuses villes.

Je vous parlerai prochainement de mon avis sur le Cercle des Vacances. De nombreux PVT passent par cette agence pour effectuer leur achat de billet d’avion.
Il est possible de demander, gratuitement, un devis en ligne, afin de comparer les prix.

billet-avion-pvt-nouvelle-zelande

Dans quelle ville arriver ?

Il est temps de se demander où débuter votre PVT Nouvelle-Zélande. Même s’il y a de fortes chances que vous arriviez par la principale porte d’entrée du pays : l’aéroport d’Auckland, il est tout à fait possible d’arriver en Nouvelle-Zélande à Wellington ou Christchurch. Il est aussi possible d’arriver à Auckland puis de prendre un vol intérieur vers l’une des villes de Nouvelle-Zélande comme Rotorua, Tauranga, Taupo, Queenstown, Napier, Nelson ou Dunedin pour ce citer qu’elles.
Les grandes villes comme Auckland et Christchurch, qui sont des points d’arrivées et de départ de Nouvelle-Zélande ont quelques avantages comme disposer d’un plus grand choix de véhicules à acheter. Il sera beaucoup plus simple d’acheter un van à Auckland qu’a Wellington par exemple.
Ces villes, avec quelques unes d’autres comme Wellington, Queenstown ou même Tauranga ont l’avantages d’être relativement attractives d’un point de vue emploie. Si vous comptez travailler dès votre arrivée en Nouvelle-Zélande alors l’une de ces villes peut être un choix judicieux.

Auckland : La plus grande ville de Nouvelle-Zélande est la ville d’arrivée la plus fréquemment choisie par les pvtistes. Elle a l’avantage d’offrir de nombreux hébergements, des possibilités de travailler ou de trouver un help-x mais surtout de proposer un large choix de véhicule à l’achat.
Auckland

Wellington : La capitale de la Nouvelle-Zélande peut également être un bon choix pour débuter un PVT en Nouvelle-Zélande. Si vous cherchez du travail ou un help-x alors une arrivée à Wellington est envisageable. Inconvénient, la ville n’est pas un point de départ puisqu’elle se situe au milieu de la Nouvelle-Zélande (à l’extrémité Sud de l’île du Nord). Si vous comptez acheter un véhicule, Wellington n’est peut-être pas le choix idéal.
wellington

Christchurch : Christchurch est la plus grande ville de l’île du Sud. Sa situation géographique en fait un point de départ privilégié des pvtistes, le choix en véhicule à vendre est donc conséquent (même si Auckland reste numéro 1 de ce côté la). Le manque de main d’oeuvre dans le bâtiment fait de Christchurch une destination de premier choix si vous souhaitez travailler dans ce secteur d’activité.
christchurch

Assurance PVT Nouvelle-Zélande

Passons maintenant à un sujet auquel il faudra porter attention : l’assurance PVT Nouvelle-Zélande.
Comme je vous l’ai dit plus haut, une assurance santé est obligatoire pour arriver en Nouvelle-Zélande (en PVT).
Pourquoi souscrire à une assurance santé ?
Tout simplement pour être couvert en cas d’accident. La sécurité sociale française pourra, dans certains cas vous couvrir mais elle ne remboursera que le montant des soins appliqués en France, ce qui est très loin d’être suffisant pour la Nouvelle-Zélande.
Les soins en Nouvelle-Zélande sont beaucoup plus élevé qu’en France.
Concernant l’assurance de votre carte bancaire, oubliez-la tout de suite. Celle-ci ne vous couvre, à l’étranger, que pour une période de temps limité, en général 3 mois maximum. De plus, là aussi, les plafonds de remboursement sont bien trop faible dans la plupart des cas.

Que couvre l’assurance santé PVT ?

Penchons-nous d’un peu plus prés sur ce que couvre votre assurance PVT Nouvelle-Zélande :

  • Frais médicaux : C’est le critère numéro 1 auquel il faudra porter attention, les frais médicaux. Ils peuvent s’avérer très cher en Nouvelle-Zélande. Environ 40€ pour une consultation chez le médecin généraliste, 120 chez un spécialiste et près de 800€ pour une journée à l’hôpital.
  • Rapatriement : Deuxième critère, le rapatriement. Celui-ci concerne le rapatriement en cas d’un décès ou d’une maladie grave de l’un des membres de votre famille durant votre PVT en Nouvelle-Zélande.
  • Responsabilité civile : Elle concerne les dégâts que vous pourrez causer à autrui. Dégâts matériels mais aussi physique.
  • Assurance perte et vol : Cette partie concerne l’assurance de vos bagages. La perte et le vol de ceux-ci. Attention certaines compagnies d’assurance assurent sur place et non pendant le voyage.

Quelle assurance santé PVT choisir ?

Il existe de nombreuses assurances PVT Nouvelle-Zélande. Vous aurez le choix entre Chapka, ACS, CCM pour ne citer que les plus connues.
Pour avoir tester moi même l’une d’entre et pour avoir rencontrer de nombreux pvtistes y ayant souscrit, je vous recommande l’assurance Chapka, spécialisé dans l’assurance des pvtistes avec leur forfait Cap Working Holiday.

Quelques démarches avant de partir de France

Avant de partir il faudra veillez à faire quelques démarches auprès de différents organismes.
Voici quelques étapes qu’il sera peut-être nécessaire d’effectuer avant de partir pour votre PVT Nouvelle-Zélande :

  • Vendre ou louer votre voiture – Résilier votre assurance voiture
  • Quitter votre logement (attention au préavis) – Résilier votre assurance habitation
  • Notifier votre départ à l’assurance maladie
  • Notifier votre départ au Pôle emploi
  • Résilier ou modifier votre forfait téléphonique

Que mettre dans sa valise ?

Passons maintenant à la question de la valise et de son contenu. Partir un an à l’étranger nécessite de prendre plusieurs types de vêtements, surtout en Nouvelle-Zélande. L’été, il est possible de profiter des plages et de la chaleur, l’hiver il est possible de faire du ski ! Cependant le poids autorisé dans votre valise (lors de votre vol) ainsi que le poids « raisonnable » à transporter limitera grandement le choix.
Ne prenez que l’essentiel !
Quelques vêtements d »été, d’hiver, des vêtements de pluie ou encore de randonnées, chaussures ou sac de couchage par exemple.
Si vous achetez un véhicule il y a de forte chance que celui-ci soit vendu avec tout un tas d’équipement acheté par ses anciens propriétaires comme glaciaire, chaise de camping, tente ou encore gaz cooker.
N’oubliez pas votre appareil photo, les chargeurs, votre ordinateur ou votre tablette si vous en possédez un(e).
Autres choses à ne pas oublier, vos papiers ! Passeport, assurance ou encore Visa (PVT)! N’oubliez pas non plus le justificatif de la banque qui prouve que vous disposez de la somme exigée sur votre compte, même s’il y a peu de chance qu’on vous le demande.

Réserver son logement pour les premiers jours

Dernière étape, la réservation de votre logement à l’arrivée. Peu importe la ville il faudra veiller à réserver votre logement pour vos premiers jours. En fonction de la période, réservez quelques semaines à l’avance peut être une bonne idée afin d’être sur de la disponibilité des hébergements. En basse saison, aucun problème, mais en haute saison il est préférable d’anticiper un peu.
Plusieurs types de logements sont possibles, le Air BnB, l’hôtel, le couchsurfing mais le plus répandu est, bien sûr, l’auberge de jeunesse.
Même si, comme moi, vous n’êtes, en temps normal, pas adepte des auberges de jeunesse, c’est, de loin, le meilleur moyen de vous loger à votre arrivée.

Pourquoi réserver dans une auberge de jeunesse ?

  • Le prix : En effet les auberges font partie des moyens les plus économiques de se loger dans une grande ville comme Auckland, Wellington ou Christchurch.
  • L’assistance : Bon nombres d’auberges proposent des vous aider à votre arrivée. Venir vous chercher à l’aéroport, dans vos démarches, dans l’obtention des papiers importants (comme l’IRD) dans la recherche d’un véhicule ou d’un emploie.
  • Les rencontres : Même si vous partez seul, il y a fort à parier que l’un des buts de votre PVT Nouvelle-Zélande est bel et bien de faire des rencontres ! Les auberges sont des lieux idéaux pour faire des rencontres avec d’autres personnes exactement dans le même cas que le votre.

Toutes ces raisons m’ont poussés à réserver une auberge pour 10 jours lors de mon arrivée. Selon votre plan, une semaine à 10 jours et un bon délais le temps de faire les démarches mais surtout de faire des rencontres et de trouver un véhicule. De plus cela vous permettra de visiter la ville avant de partir vers d’autres horizons.
Je donne ici quelques auberges que j’ai, soit moi-même testé et apprécié, soit dont j’ai entendu beaucoup de bien de la par d’autres voyageurs.
Pour réserver votre auberge, rendez-vous sur le site d’ Hostelworld.com, ce site recense la quasi totalité des auberges en Nouvelle-Zélande.

Quelques bonnes auberges à Auckland

Quelques bonnes auberges à Wellington

Quelques bonnes auberges à Christchurch

bamber-house-hostel

Bamber House à Auckland

Une fois sur place

Une fois arrivée en Nouvelle-Zélande, pas de temps à perdre. Occupez-vous des démarches administratives le plus vite possible. Cela vous facilitera grandement la vie.
> Ouvrir un compte en banque et transférer votre argent
> Souscrire à un abonnement téléphonique
> Acheter une voiture ou un van en Nouvelle-Zélande
> Woofing et Help-X en Nouvelle-Zélande
> Travailler durant son PVT Nouvelle-Zélande

Ouvrir un compte en banque et transférer votre argent

L’une des premières démarches à faire à votre arrivée et l’ouverture du compte bancaire. Cette formalité est beaucoup plus simple et rapide qu’en France. Un compte en banque néo-zélandais sera indispensable pour vous faire payer en cas de travail. De plus cela vous évitera d’importants frais à l’étrangers.
Passez dans l’une des nombreuses banques de la ville dans laquelle vous arriverez, l’ouverture se fera soit, tout de suite, soit quelques heures ou jours plus tard. Un rendez-vous vous sera donc donné dans ce cas. La plupart du temps, une personne vous reçoit dans la journée même.

Vous aurez le choix entre différentes banques :

  • ANZ
  • BNZ
  • Kiwi Bank
  • Westpack

Pour l’ouverture d’un compte en banque, il vous sera demandé, votre visa, votre passeport ainsi qu’un justificatif de domicile. Celui-ci peut être demandé à votre auberge par exemple. Certaines auberges factures ce « service » mais il ne vous en coûtera que quelques dollars.

L’ouverture de votre compte se fera directement à l’agence, vous repartirez avec votre carte bancaire.

Une fois celui-ci ouvert, il faudra virer une certaine somme d’argent dessus. Il y a fort à parier que vous souhaiterez y déposer une somme pour vos premiers achats comme votre véhicule.

Les transferts internationaux sont, la plupart du temps, facturés très chers par les banques. De plus, au delà des frais appliqué, le taux de change appliqué par les banques n’est jamais en votre faveur.
Pour votre transfert international je vous conseille d’utiliser des services comme TransfertWise ou TransfertMate.
Ces sites s’occupent de transférer et de convertir votre argent dans la bonne devise.
Ces sites se rémunèrent soit, en appliquant des tarifs au virement. Exemple 15€ par virement pour transfertMate ou en prenant un petit pourcentage de la somme transférée en frais. Le taux de change appliqué est le taux en vigueur.
C’est, de loin, la solution la plus économique.
Vous pouvez également bénéficier de parrainage, par exemple, en cliquant sur ce lien, vous bénéficierez d’un virement GRATUIT jusque 500€. Aucun frais ne sera prélevé.

transfert-vise-comparatif

Souscrire à un abonnement téléphonique

Une fois votre compte bancaire ouvert il sera temps d’ouvrir une ligne téléphonique. Cela vous permettra de communiquer plus facilement avec les personnes se trouvant également en Nouvelle-Zélande.
Attention vous serez peut-être tenté d’opter pour un forfait français proposant des appels, sms et data depuis l’étranger. Lisez bien votre contrat car la plupart de ces forfaits ont un temps d’utilisation à l’étranger limité. Chez Free par exemple, votre forfait à l’étranger est limité à 4 mois consécutifs.
Souscrire à un abonnement téléphonique en Nouvelle-Zélande est très facile. Cela fonction, grosso modo, comme en France. Vous aurez le choix entre un forfait classique, avec une facture à payer à chaque fin de mois, ou à un abonnement prépayé, ou il faudra charger (top-up) votre crédit une fois celui-ci épuisé.
Comme en France le forfait en Nouvelle-Zélande évoluent très vite, mais ils ont un léger (gros) retard sur nos forfaits français. Lors de mon PVT Nouvelle-Zélande, en 2017, le forfait le plus complet proposé 7GO de data maximum. Il coûtait environ 60€.
Les prix des forfaits sont à la baisse mais restent, dans tous les cas, bien plus cher qu’en France.
Lors de la souscription, aucun document particulier ne vous sera demandé hormis votre passeport. Même si vous optez pour un forfait qui se renouvellera chaque mois, les factures seront à payer en ligne.
Voici les principaux opérateurs néo-zélandais :

  • Spark
  • Vodafone
  • 2 degrees

Acheter une voiture ou un van en Nouvelle-Zélande

Passons maintenant à l’un des sujets les plus importants de votre arrivée en Nouvelle-Zélande : l’achat d’un véhicule.
La plupart des pvtistes achètent, dès leur arrivée, un véhicule, souvent un van ou un monospace aménagé afin de pouvoir voyager tranquillement et dormir à l’intérieur.
Quelques soit le véhicule recherché, le choix sera beaucoup plus vaste à Auckland ou Christchurch. Ces villes étant des points d’arrivée et de départ du pays, vous trouverez bon nombre de véhicules aménagés à acheter.
On peut différencier trois types de véhicule :

  • Les voitures non aménagées : Certains font le choix d’acheter une voiture non aménagée. Il sera difficile de dormir dedans mais si vous comptez principalement dormir en woofing, help-x, auberge ou même en tente, pourquoi pas ! Ce type de véhicule sera le moins coûteux et le plus facile à trouver.
  • Les voitures et vans aménagés non self-contained : Second type de véhicule, le plus courant, les voitures (souvent monospace) ou vans aménagés. Ces véhicules vous permettent de dormir à l’intérieur, mais aussi parfois cuisiner (avec un gaz cooker) voir d’y manger pour les plus spacieux. Il faudra cependant dormir dans des campings fait pour ces véhicules. Ils sont très nombreux mais la plupart sont payant (bien qu’il en existe des gratuits).
  • Les vans aménagés self-contained : La différence avec les véhicules précédent est que les véhicules dit “self-contained” possèdent des WC (chimique) ainsi que différents réservoir pour les eaux usées et non usées. Ces équipements supplémentaires autorisent le véhicule à profiter d’un grand nombre d’endroits où passer la nuit gratuitement. Ces véhicules sont vendus plus chers que ceux ne possédant pas cette fameuse certification.
    Attention si vous songez à acheter un van non self-contained et à l’aménager par vous même. La certification est de plus en plus difficile à obtenir et les contrôles sont fréquents.
    L’investissement peut parfois être coûteux.

van-nouvelle-zelande
Comment trouver une voiture ou un van à acheter en Nouvelle-Zélande ?

Avant de passer à l’achat du véhicule demandons nous comment trouver un van ou une voiture en Nouvelle-Zélande.
Pour cela, rien de plus simple, vous avez la possibilité :

  • De vous rendre dans un Car Fair comme il peut y en avoir à Auckland.
  • De vous rendre dans un garage et demander s’ils possèdent des véhicules à vendre.
  • De faire le tour des auberges de jeunesse et poser la question ou regarder les petites annonces
  • Rejoindre l’un des nombreux groupes Facebook dédiés au PVT Nouvelle-Zélande où les personnes proposent leur véhicule avant de partir.

Comment acheter un véhicule en Nouvelle-Zélande ?

L’achat d’un véhicule en Nouvelle-Zélande se déroule plutôt facilement et rapidement. Cela se passe dans un bureau de poste. Allez-y accompagné du vendeur. Vous devrez tout deux remplir un formulaire, le MR13 – A pour l’acheteur, -B pour le vendeur. En tant qu’acheteur vous devrez payer 9$. Une fois les deux formulaires remplis et remis au guichet, la voiture sera donc à votre nom.
Concernant le paiement cela sera à voir avec le vendeur, la plupart des cas un virement est de rigueur.

Quels sont les points d’attention lors de l’achat d’un véhicule ?

Lors de l’achat de votre véhicule il faudra être vigilant sur de nombreux points. Voici les principaux points d’attention :

  • L’année et le kilométrage :L’une des premières choses à vérifier sera, bien sur, l’année du véhicule et son kilométrage. Les voitures et vans en Nouvelle-Zélande proviennent pour la majeure partie du Japon. Ces véhicules possèdent souvent un kilométrage élevé. Il n’est pas rare de voir de véhicules de 250 voir 300 000 kilomètres.
  • Le WOF : Le WOF est à l’image de notre contrôle technique en France. Celui-ci assure que le véhicule est en assez bon état pour rouler en toute légalité.
  • La REGO : La REGO est un numéro de « registration » (d’enregistrement du véhicule) que vous devez payer régulièrement. Vous pouvez « acheter » pour 3 mois, 6 mois ou 1 an de REGO. Jetez un oeil rapide sur la date de fin de REGO avant d’acheter votre véhicule.
  • Faire un mechanical check : Si vous n’êtes pas très « mécano » alors je vous conseille de faire un Mechanical Check. Emmenez le véhicule chez un garagiste qui s’occupera de vérifier tous les points importants du véhicule comme l’état des freins, de la rouille, des pneus, etc. Cela vous donnera une meilleure idée de l’état générale du véhicule avant l’achat.

Wwoofing et Help-X en Nouvelle-Zélande

Parlons maintenant du Woofing et du Help-X en Nouvelle-Zélande. Pour ceux qui ne connaitraient pas ces pratiques, elles consistent, en échange de quelques heures de travail chez l’habitant de profiter du gîte et du couvert. Vous serez donc nourri et logé en compensation de 3 à 4 heures de travail (en général).
C’est une pratique très répandue et très courante en Nouvelle-Zélande.
Les intérêts sont nombreux, cela vous permet de voyager à moindre frais. En effet durant vos wwoofing ou help-x vous ne dépenserez presque rien, uniquement pour vos loisirs. Cela vous laisse du temps pour visiter et découvrir la région puisque, contrairement à un emploi, vous ne travaillerez que quelques heures par jours. De plus, selon les personnes chez qui vous serez hébergé, il est possible de travailler des journées entières afin de pouvoir profiter de journée libre. Cela a également pour avantages de vivre au sein d’une famille d’y découvrir leurs habitudes et surtout d’apprendre la langue.

Différence entre Wwoofing et Help-X

Le mot Wwoofing vient de Wwoof, un acronyme pour World Wide Opportunities on Organic Farms. Cela signifie que vous travaillerez dans des fermes bio, c’est à dire qu’elles pratiquent l’agriculture ou l’élevage biologique.
Le Help-X est différent. Cela ne concerne pas uniquement les fermes mais tous types de petits boulots visant à aider les personnes. Cela peut être dans une ferme, mais aussi chez des particuliers pour garder des enfants, jardiner, faire des travaux d’entretien ou de construction.

Fonctionnement du Wwoofing et Help-X

Le fonctionnement est très simple, il vous suffit de vous inscrire sur l’un des sites, Wwoofing ou Help-X. L’inscription est payante, entre 20 et 40$ à l’année. Une fois inscrit vous pourrez compléter votre profil, votre description, mettre en avant vos qualités mais aussi ce que vous rechercher.
A partir de ce moment là votre profil sera visible de tous les « Host », les personnes vous accueillant. Ils pourront vous contacter si votre profils les intéresse.
De votre côté vous aurez accès à toutes les annonces proposées. Vous pourrez ainsi y répondre en contactant la personne, en vous présentant et en proposant vos services.
Avant de contacter une personne ou de répondre à une demande, je vous conseille je jeter un oeil aux avis laissés par les anciens « helper » comme vous.

Travailler durant son PVT Nouvelle-Zélande

Nous allons maintenant aborder le sujet du travail en PVT. Il y a fort à parier que durant votre année de PVT en Nouvelle-Zélande vous devrez travailler. Quelques conditions à remplir pour pouvoir travailler en Nouvelle-Zélande :

  • Posséder un numéro IRD afin que votre employeur puisse vous déclarer
  • Posséder un compte bancaire néo-zélandais, afin de que votre employeur puisse vous payer
  • Posséder un PVT (il ne sera pas possible de travailler sans votre visa)

Quels emplois exercer en Nouvelle-Zélande avec un PVT ?

travailler-en-nouvelle-zelande-pvtThéoriquement vous pouvez exercer la quasi-totalité des métiers du pays (à condition d’être qualifié pour). Contrairement à l’Australie, la Nouvelle-Zélande ne limite pas le secteur d’activité au PVT. Vous pourrez aussi bien faire de petits boulots comme exercer des emplois plus qualifiés.
Pas de limite de durée non plus. A titre de comparaison l’Australie interdit de travailler plus de 3 mois pour un même employeur.
Les métiers les plus répandus chez les pvtistes sont :

  • Travailler dans un bars / cafés ou restaurant : Très courant dans les grandes villes le travail dans la restauration. Serveur, cuisinier ou à la plonge, ces petits jobs se trouvent relativement facilement surtout si vous possédez de l’expérience. Les cafés, boulangeries et restaurants français apprécient la main d’oeuvre française.
  • Travailler dans la construction : La demande en main d’oeuvre dans le domaine de la construction est fort en Nouvelle-Zélande notamment à Christchurch, la deuxième plus grande ville du pays est en complète reconstruction après les tremblements de terre de 2011.
  • Travailler dans l’agriculture ou l’horticulture :Ce type de travail est également très répandu, la demande peut être très forte en fonction de la période. La Nouvelle-Zélande produit de nombreux fruits et légumes, comme des kiwis, des avocats, des pommes, des myrtilles, des fraises ou du raisin. Les activités sont variées, il faut parfois élaguer, tailler, cueillir ou polliniser.

 

Comment trouver un emplois en Nouvelle-Zélande ?

Pour trouver un emploi durant votre PVT Nouvelle-Zélande vous pouvez :

  • Vous rendre dans des auberges de jeunesse, des tableaux avec des offres d’emplois y sont régulièrement disposés.
  • Vous rendre directement sur les lieux qui vous intéresse, comme dans les cafés, les fermes, etc.
  • Consulter des sites de recherches d’emplois comme : https://www.seek.co.nz/

Fin du PVT en Nouvelle-Zélande et retour

Bientôt la fin de votre PVT en Nouvelle-Zélande. Rester un peu plus longtemps ou rentrer ? C’est une question qu’il faudra vous poser. Revente de votre véhicule etpréparation de votre retour en France.
> Prolonger l’aventure en Nouvelle-Zélande
> Revendre son véhicule
> Tax-Back Nouvelle-Zélande
> Retour en France
> Mon avis sur le PVT Nouvelle-Zélande ?

Prolonger l’aventure en Nouvelle-Zélande

La fin de votre PVT en Nouvelle-Zélande approche et peut-être voudriez-vous prolonger un peu l’aventure. Sachez qu’il est possible de rester un peu plus longtemps que prévu en Nouvelle-Zélande. Bien sur on ne parle pas ici de s’installer en Nouvelle-Zélande. Pour cela il vous faudra un emploi stable afin que votre employeur puisse demander, pour vous, un visa de longue durée.
Voici les deux principales solutions qui s’offriront à vous si vous souhaiter rester en Nouvelle-Zélande après votre PVT :

  • Rester en Nouvelle-Zélande avec un PVT : Si vous le souhaitez vous pouvez prolonger votre PVT en Nouvelle-Zélande pour une durée de 3 mois. Pour cela il faudra remplir une condition. Il faudra justifier de 3 mois de travail en agriculture ou horticulture. En justification il faudra montrer 12 fiches de paie (en Nouvelle-Zélande les salaires sont versés chaque semaine).
  • Rester en Nouvelle-Zélande avec un Visa Tourist : Il est possible de prolonger votre PVT avec un visa touriste. Plusieurs solutions pour l’obtenir, faire une demande au service de l’immigration. Petit contrainte avec cette solution, pour rester en Nouvelle-Zélande plus de 12 mois consécutifs il vous faudra passer quelques examens médicaux comme une radio des poumons. L’autre solution, plus simple, et de sortir du territoire à la fin de votre PVT puis de revenir quelques jours plus tard. Vous entrerez alors avec un visa touriste. Cependant il vous faudra un billet d’avion qui prouve que vous avez prévu de sortir du pays sous 3 mois.

Revendre son véhicule

Que vous partiez à la fin de votre PVT Nouvelle-Zélande ou après une prolongation, il faudra penser à revendre votre van. Pour cela quelques petits conseils. Tout comme pour l’achat, la meilleure période pour revendre votre van sera, bien sûr, la moins bonne pour l’acheteur. Dans l’idéal prévoyez de revendre votre van entre mi aout et Octobre. Cette période voit l’arrivée de nombreux pvtistes qui débutent leur année en Nouvelle-Zélande. La demande est donc très forte et par conséquence, les prix s’envolent.

Comment revendre votre van ?
A l’image de ce que vous avez pu faire pour acheter votre van vous pouvez :

  • Déposer une annonce dans des auberges
  • Déposer une annonce sur plusieurs groupes Facebook
  • Aller dans un Car Fair

Il sera, bien entendu, plus simple de revendre votre véhicule dans les grandes villes notamment Auckland et Christchurch qui sont des villes d’arrivées et de départ de Nouvelle-Zélande.

Tax-Back Nouvelle-Zélande

Si vous avez travailler en Nouvelle-Zélande et donc perçu un salaire, alors cette partie vous intéressera. Les Tax-Back ou Tax-Return en Nouvelle-Zélande est un « remboursement » d’une partie des impôts que vous avez payé durant votre temps de travail.
En Nouvelle-Zélande les impôts sur le revenu sont prélevés à la source, directement sur votre salaire. Ce taux d’imposition est alors fixé en fonction de votre salaire dans l’hypothèse ou vous travaillerez toute l’année. Si vous travaillez quelques semaines ou quelques mois, vous pourrez donc toucher un remboursement d’une partie de ses impôts.
L’année fiscale en Nouvelle-Zélande se déroule du 1er Avril au 31 Mars de l’année suivante. Vous pourrez donc faire votre demande après cette date pour l’année passée.
Si vous avez travaillé à cheval sur deux années fiscales (c’est à dire avant le 31 mars ET après le 31 mars) il faudra donc faire 2 demandes. Il y a de grande chance que cette demande soit à faire une fois rentré en France.
Pour faire votre demande il suffit de créer un compte sur le site de l’IRD, munit de votre numéro, vous pourrez alors faire votre demande.

Retour en France : valoriser son PVT Nouvelle-Zélande

Une fois rentrer en France, il sera peut-être alors temps de chercher un nouvel emploi. Il faudra certainement justifier cette année passé en PVT à l’autre bout du monde.
Cela aurait pu être quelques choses de relativement difficile à expliquer il y a encore quelques années mais les mentalités changent et beaucoup s’aperçoivent de l’importance de voyager et de sortir de sa zone de confort.
Une expérience comme un PVT en Nouvelle-Zélande peut être un véritable atout pour vous. Cela montre énormément de « débrouillardise » de passer plusieurs mois loin de sa famille, de ses amis dans un pays ou (pour la plupart) on ne maitrise pas la langue locale.
La rencontre avec des personnes vivant en Nouvelle-Zélande ou même avec d’autres voyageurs vous ouvrira l’esprit, vous fera voir une autre façon de vivre qui sera, sans aucun doute, un atout pour vous.

Mon avis sur le PVT Nouvelle-Zélande ?

Le PVT Nouvelle-Zélande est une expérience incroyable que je conseille à tout ceux qui voudraient vivre une aventure hors du commun. Loin de la France, dans un pays avec une culture différente et une langue différente, un PVT en Nouvelle-Zélande est une expérience des plus enrichissantes. Les rencontres y sont nombreuses, le help-x vous permettra de faire de nombreuses rencontres avec les locaux et de partager leur quotidien. Un PVT en Nouvelle-Zélande vous permettra également d’apprendre ou de vous perfectionner en anglais. De plus sa proximité avec des pays comme l’Australie, les Fidji, Tonga, Samoa, les îles Cook ou encore la Nouvelle-Calédonie vous permettra de faire de magnifiques voyages.
Je ne peux malheureusement pas comparer ce PVT avec un PVT Australie ou Canada, cependant je peux vous assurer que vous ne serez pas déçu de votre PVT en Nouvelle-Zélande.
Si vous avez des questions concernant votre PVT en Nouvelle-Zélande, n’hésitez pas à me poser des questions en commentaires, je me ferai un plaisir d’y répondre.