Marseille, la seconde plus grande ville de France avec près d’un million d’habitants est aussi l’une des villes les plus touristiques de France. Marseille compte de nombreuses choses à faire et à voir avec quelques lieux parmis les plus courus de France.
Marseille est également l’une des portes d’entrée pour un séjour en Corse ou en afrique du Nord via son port, l’un des plus importants de France.
Vous découvrirez dans cet article les incontournables à faire à Marseille, ces lieux mythiques qui ont fait la réputation de la ville de Marseille.

Le Château d’If et les Îles du Frioul

Les Îles du Frioul forment un archipel de 4 îles situées au milieu des calanques de Marseille. Leur climat aride explique l’absence de flore, pour autant, la faune animale est très présente, notamment de nombreux oiseaux marins. Ces îles sont le paradis des pêcheurs, des randonneurs et des plongeurs. Elle se visitent aussi en trottinette ou en vélo électrique. L’île de Pomègues abrite la première ferme aquacole biologique au monde, des loups de mer y sont élevés. Sur l’île de Ratonneau on ne manquera pas de visiter l’Hôpital Caroline qui était un hôpital de quarantaine et qui fut édifié au XIXe.
L’île de Frioul est la plus célèbre grâce à la présence du château d’If. Cette forteresse bâtie sur ordre de François 1er de 1524 à 1531 devint rapidement, à partir de 1580, une prison, à cause de son isolement. José Custado Faria fut le compagnon d’évasion d’Edmond Dantès, alias le Comte de Monte-Cristo dont Alexandre Dumas relata l’histoire dans un de ses romans les plus connus. Le Marquis de Sade et l’Homme au masque de fer y furent aussi enfermés. Ouverte au grand public dès 1890, la forteresse se visite.
La visite du Château d’If et les îles du Frioul font partie des activités de premier choix à faire à Marseille.

Le Vieux Port, l’incontournable à faire à Marseille

Le plus vieux port marseillais est l’un des lieux emblématiques de la ville. Construit sur la calanque du Lacydon il y a 26 siècles, il témoigne de l’ancienneté de la ville. Ses quais furent construits entre les XVe et XVIIe siècles. A la fin du XVIe les deux plus anciennes constructions de la ville furent édifiées : l’Hôtel de Cabre et la Maison Diamantée. Le Fort Saint Jean et le Fort Nicolas furent bâtis au XVIIIe. En 1844 il devient nécessaire de construire le nouveau bassin de la Joliette pour faire face à l’afflux des bateaux de commerce. La rue de la République, qui les relie, est installée dans la foulée.
Aujourd’hui, le port de plaisance est le point central des transports de la ville : métro, bus, batobus vers l’Estaque ou la Pointe Rouge, navettes maritimes vers les calanques ou les îles et petit train touristique convergent tous vers l’incontournable numero un d’un séjour à Marseille.
Semi-piétonnisé, celui-ci est devenu le lieu de rendez-vous incontournable des marseillais comme des touristes, d’autant qu’un grand nombre de restaurants et de bars accueillent tout un chacun pour profiter de la pêche vendue au marché aux poissons.

marseille vieux port

Les calanques de Marseille

Si l’on vous demande que faire à Marseille, alors il faudra sans aucun doute répondre le Parc National des Calanques.
Celui-ci présente une biodiversité remarquable. Malgré la proximité de la ville, 140 espèces végétales et animales coexistent dans ces lieux. Les 60 espèces marines qui y vivent font le bonheur des plongeurs. Sur plus de 20 kilomètres, anses et criques aux eaux bleues transparentes s’étirent entre le massif de Marseilleveyre et celui du Puget et ravissent les baigneurs qui souhaitent quitter le bruit de la ville. Il est possible d’y accéder de multiples façons. Le GR 51 suit le littoral et fera la joie des randonneurs. Certaines calanques sont facilement joignables à pieds depuis une gare reliée à la gare Saint Charles. Enfin, l’arrivée en bateau promet un émerveillement incroyable. Les escaladeurs savoureront le relief des massifs. Parmi les plus connues des calanques il convient de citer les Goudes, la calanque de Sormiou, celle d’En vau et celle du Sugiton. Les paysages surprenants des calanques ont de quoi ravir petits et grands. Plages de sable ou de galets se succèdent permettant à chacun de trouver un endroit abrité pour se prélasser.

marseille-calanques

La Basilique Notre-dame de la Garde, l’emblème de Marseille

Que l’on arrive en bateau, par l’autoroute ou par avion cet édifice est le signal de l’arrivée à Marseille. Surnommée « La Bonne Mère » par les marseillais, elle domine la ville et la Méditerranée et est considérée comme la gardienne des marins et des pêcheurs. Construite au XIXe siècle dans un style romano-byzantin sur la plus haute colline de la ville, elle culmine à 157 mètres de hauteur. Elle est accessible depuis le vieux port en voiture, en bus, à vélo ou à pieds.
La basilique est un lieu à visiter à Marseille. Le site est ouvert tous les jours en accès libre, sauf pour le musée qui retrace son histoire. L’entrée de celui-ci est payante et le musée est fermé le lundi. Plusieurs thématiques permettent de comprendre l’évolution de la Basilique à travers les âges. La particularité de Notre-dame de la Garde est le contraste entre l’extérieur très sobre malgré l’utilisation de matériaux de couleurs contrastées (le blanc du calcaire et le vert du grès de Golfalino) et son intérieur somptueux. L’église basse, la crypte, est bâtie dan la roche, tandis que l’église haute est décorée de mosaïques polychromes et de marbres de différentes couleurs. Le clocher, carré de 41 mètres est surmonté d’une tour de 12,50 mètres au-dessus de laquelle culmine à 11,20 mètres la statue de la Vierge à l’enfant, en or.

Le MUCEM, LE musée à faire à Marseille

L’un des derniers nés des incontournables à faire à Marseille : le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, le MUCEM a été inauguré en 2013.
Il s’étend sur 40 000 m² répartis sur trois sites : le MUCEM, le Fort Saint Jean et le môle portuaire J4. Le billet d’entrée permet d’accéder aux trois sites. Il est ouvert tous les jours, sauf le mardi.
Ses collections, en partie héritées du Musée des Arts et Traditions Populaires de Paris ne cessent de s’enrichir. A ce jour on compte plus de 250 000 objets, 350 000 photos, 200 000 affiches, estampes et cartes postales et quelques 150 000 ouvrages. Les collections permanentes couvrent les périodes du néolithique au contemporain. Le MUCEM est un lieu multiculturel : expositions, débats, conférences, concerts, spectacles ainsi qu’activités pour les enfants et les familles sont proposés au public.

mucem-marseille

La Canebière

Cette avenue du centre de Marseille s’étire sur un kilomètre, depuis l’Eglise des réformés jusqu’au Vieux Port. Créée en 1666 elle comprend aussi la rue de Noailles et les allées Meilhan.
On peut y admirer nombre de belles constructions et de nombreux commerces y ont encore pignon sur rue. Ainsi, la Torréfaction Noailles, ou Toinou, le spécialiste des fruits de mer, ou bien encore la maison Empereur, qui serait la plus ancienne droguerie de France, continuent toujours d’attirer clients et touristes dans ce quartier populaire. Dans les allées Meilhan, les immeubles datent de la fin du XVIIIe siècle, tel celui du magasin C&A, anciennement Hôtel du Louvre et de la Paix, ou encore l’hôtel de Noailles, transformé en commissariat.
Le Grand Théâtre présente un mélange de styles néo-classique et Art-déco. L’église saint-Féréol-les-Augustins fut construite en 1888 dans un style néo-classique. On ne manquera pas d’admirer le Palais de la Bourse non loin du Vieux Port, ni le monument aux Mobiles édifié en 1894.

Le Fort Saint Jean

Classé Monument Historique en 1964, ce fort fait face à celui de Saint Nicolas. Ancienne Commanderie des Hospitaliers au XIIe siècle bâtie sur le site de la ville antique de Marseille, la tour carrée en est érigée au XVe et la tour du fanal, ou tour ronde, en 1664. Louis XIV décide de la construction de la forteresse entre 1668 et 1671. En 1679 on procède à la création d’un fossé qui l’isole de la ville. Ses bâtiments sont répartis sur deux niveaux : l’étage inférieur comprend la tour carrée, dont le toit-terrasse offre une vue imprenable sur la ville, et qui abrite un musée qui retrace l’histoire du site. La Chapelle Saint Jean ainsi qu’un accès au niveau supérieur via une placette complètent l’ensemble. L’étage supérieur comporte la galerie des officiers, la tour ronde, des anciens casernements et le bâtiment Georges-Henri Rivière. L’accès aux jardins et aux tours est gratuit et le Fort est ouvert tous les jours, sauf le mardi.

J’éspère que cette visite des lieux incontournables de Marseille vous aura plue. N’hésitez pas à nous faire part de vos lieux favoris à Marseille et aux alentours.