Voyager a plusieurs buts. Selon les personnes, les objectifs divergent. Pour certains le but est de découvrir de nouveaux paysages, une nouvelle culture, de se changer les idées, faire des rencontres et pour d’autres apprendre une nouvelle langue. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai voulu partir en Nouvelle-Zélande. En effet j’ai beaucoup de difficultés à parler l’anglais alors que cette langue est devenue indispensable, en voyage comme dans le monde professionnel. Voici quelques conseils pour apprendre l’anglais en voyageant. Certains de ces conseils ne sont pas toujours facile à mettre en application, j’ai pu en faire l’expérience à mon arrivée en Nouvelle-Zélande.

Conseil #1 : Avez-vous pensez aux écoles de langues ?

Si vous voyagez afin d’apprendre l’anglais mais que vous avez un très mauvais niveau il peut être utile de se rapprocher des écoles de langues. Que ce soit en France (avant de partir) ou une fois sur place, il existe beaucoup d’écoles de langues, certaines proposent d’apprendre facilement l’anglais avec des formules s’adaptant à votre niveau. Que vous soyez débutant ou que vous possédiez déjà un niveau raisonnable que vous souhaitez améliorer, ces écoles peuvent vous aider.

Conseil #2 : Faites de (bonnes) rencontres

L’un des meilleurs moyens d’apprendre l’anglais, mais aussi, pour moi, le plus difficile, est de pratiquer. Sortez, rencontrez des gens et parlez avec ces personnes. Dans un pays étranger il est plutôt facile de rencontrer des gens si l’on s’en donne la peine. L’auberge de jeunesse est un très bon moyen de faire des rencontres mais attention, faites de « bonnes » rencontres. L’erreur à ne pas faire (que j’essaie d’éviter) est de rencontrer des gens de la même nationalité. Cela paraît logique, mais quand on part à l’autre bout du monde, que l’on est un peu « perdu », le réflexe est bien souvent de se tourner vers les choses que l’on connaît. Parler français n’est évidemment pas une bonne solution pour apprendre l’Anglais. De plus parler anglais avec des étrangers (non locaux) est, selon moi, une bonne première étape pour apprendre l’anglais. L’accent de vos interlocuteurs (allemands, espagnols, italiens) sera moins compliqué à comprendre que celui des locaux.

Conseil #3 : Lisez et écoutez

Autre moyen pour apprendre l’anglais en douceur. Lire des livres (simples) en anglais afin de se perfectionner et d’acquérir un peu plus de vocabulaire. Vous pouvez également regarder des films et séries en Anglais. C’est une méthode bien connue et très facile à mettre en place que vous pouvez commencer en France. Je vous conseille (pour avoir testé) de mettre les sous-titres en anglais et non en français et de supprimer totalement les sous-titres. Notre attention se concentrant principalement sur la lecture, il devient plus dur d’assimiler les sons.

Conseil #4 : Travaillez !

Travaillez pour apprendre l’anglais (et pour gagner de l’argent). Il est possible, si vous optez pour un voyage de longue durée, que vous soyez obligés de travailler. Soit un travail rémunéré soit un woofing ou help-x qui vous permettra d’être nourris et logés sans débourser un centime. Outre cet avantage financier, cela vous permettra d’être au contact de locaux, de vous familiariser à l’accent (parfois compliqué). Vous n’aurez d’autre choix que de parler et de comprendre ce que l’on vous dit, même s’il vous faudra souvent demander à votre interlocuteur de répéter. L’accent est l’une des plus grandes difficultés pour moi, que ce soit pour me faire comprendre ou pour comprendre mon interlocuteur.

Partager

Au sujet de l'auteur

Je m'appelle Mathieu, j'ai 27 ans et je suis passionné de voyage. J'essaie de voyager régulièrement tout en continuant mon activité professionnelle. Découvrez mes voyages, mes city trip, mes astuces et mes conseils pour bien voyager.

Laissez un commentaire