Aujourd’hui c’est Mélanie qui nous parle de son voyage en Espagne à Grenade. Mélanie à écrit plusieurs articles sur mon blog sur ses différents voyages, comme sur le Mexique ou encore la Nouvelle-Zélande.

J’avais depuis quelques temps envie de visiter Grenade, attirée par l’Andalousie et par des photos que j’avais pu voir de l’Alhambra. Je me suis finalement décidée avec l’arrivée des beaux jours. Je suis restée 5 jours sur place, ce qui est plus que suffisant pour découvrir la ville. Je peux donc désormais vous parler de ce qu’il ne faut pas manquer à Grenade !

L’Alhambra

Le clou de la visite de Grenade est l’Alhambra. Ce palais construit par les Maures aux Moyen Age est inévitable dans le paysage de la ville. D’extérieur très sobre, il en impose par sa taille. Mais c’est en visitant l’intérieur du palais qu’on en découvre toute sa splendeur. Le palais des Nasrides est le plus impressionnant, les murs semblent recouverts de dentelle. Le travail de calligraphie et les motifs géométriques sont d’une précision d’autant plus étonnante qu’ils recouvrent la quasi-totalité des murs et des plafonds du palais.
Lors de la visite de l’Alhambra, on peut aussi aller à la Alcazaba, la citadelle militaire et au Généralife, le palais d’été des princes Nasrides et ses jardins. Ce sont pour moi les deux parties les plus remarquables après le palais des Nasrides, mais il y a aussi d’autres visites à faire lorsque vous vous trouverez à l’Alhambra.
La visite de l’Alhambra prend une demi-journée. Lors de votre visite, je vous conseille de ne pas commencer par le palais des Nasrides car c’est ce que font tous les groupes de touristes ! Pensez à anticiper en réservant sur internet, pour ma part il n’y avait plus le place 1 mois à l’avance. Mais d’autres solutions sont possibles si la vente est close. La Granada Card coute plus cher mais le nombre de place est illimité et elle vous donne accès à d’autres visites dans la ville. Vous pouvez aussi tenter de vous rendre directement au guichet, il y a un quota de billets vendus sur place le jour même.
Alambra

Alambra

L’Albayzin et le Sacromonte

L’Albayzin est un quartier typique du centre de Grenade, construit sur une colline. On y retrouve les vieilles rues de la ville arabes tortueuses et étroites pour se protéger des ennemis et du soleil. Les maisons sont toutes entourées de jardins luxuriants appelés « Carmenes ». C’est aussi l’endroit idéal pour trouver des souvenirs sur un marché arabe et pour s’arrêter dans un restaurant typique arabe ou espagnol.
Le Sacromonte est lui aussi construit sur une colline. On y accède en s’éloignant du centre. Et l’ambiance y est tout autre. Il s’agit du quartier gitan. La colline est constituée de nombreuses caves, qui font partie de la ville jusqu’à une première hauteur au-delà de laquelle elles ressemblent plus à des squats parsemés dans la végétation. Ce quartier est la référence du flamenco gitan. De nombreux restaurants proposent des représentations. En saison haute, mieux vaut réserver avant de s’y rendre, soit directement auprès du restaurant, soit dans une agence touristique du centre-ville.
Depuis ces deux collines, on trouve de nombreux endroits pour admirer l’Alhambra, notamment le mirador de Saint Nicolas. L’inconvénient de ce genre d’endroits est qu’ils sont toujours remplis de touristes. En revanche, aux abords de Saint Nicolas, vous trouverez quelques terrasses de cafés pour profiter d’un panorama incroyable pour l’apéro !

La nuit

Et bien sûr, qui dit Espagne dit tapas ! Grenade ne fait pas exception. De l’Albayzin au centre-ville, on trouve de nombreux bars à tapas qui pour la plupart vous offre des tapas différents à chaque fois que vous commandez une bière.
J’ai eu quelques mauvaises surprises en tombant sur des serveurs exécrables à certains endroits, mais il ne faut pas se décourager, il y a encore plus de bars avec un personnel charmant, une bonne ambiance et de délicieux tapas !

Aspect pratique

Tout d’abord, le voyage en lui-même, en partant de province on trouve facilement des vols pour Grenade avec Bravofly ou d’autres comparateurs de vols. Pour le logement, j’ai trouvé très facilement une chambre sur Airbnb, le centre-ville offre de nombreuses solutions très abordables.
En arrivant, j’ai participé à un tour de nuit qui m’a permis de rencontrer une dizaine de jeunes de tous les continents et de prendre connaissance de l’histoire de la ville et de sa culture.
Et pour ceux qui ne parle pas espagnol, pas d’inquiétude ! La ville est très touristique, vous trouverez facilement des endroits où l’on parle anglais ou français. Dans la partie arabe de la ville, il y a de nombreux marocains, on peut donc réussir à trouver des francophones sans trop de soucis.

Partager

Au sujet de l'auteur

J'ai commencé a voyager pendant mes études lors d'un voyage de plusieurs mois en Nouvelle-Zélande. Depuis j'essaye de voyager 2 à 3 fois par an. Ces dernières années j'ai passé du temps au Mexique, j'espère prochainement visiter l'Amérique du Sud et d'autres régions du monde que je ne connais pas encore!

2 commentaires

  1. Merci trois fois, de m’avoir restitué mon Andalousie. Tes photos me parle puisque j y suis allé et j’ai vu la beauté de l’Andalousie. Si j’ai trois voeux à faire, si le Génie de la Lampe d Aladin m’écoute :- revoir la terre andalouse – revoir la terre cambodgienne- continuer à vivre en provence

  2. Salut, sur quel site as-tu réservé ton billet pour la visite de l’Alhambra? Je suis en train de planifier mon voyage et j’aimerais beaucoup aller à Grenade!:)

Laissez un commentaire