Suite et fin de mon périple au Canada

J10 : Le lac Saint-Jean

Le petit-déjeuner est toujours une bonne occasion de discuter avec les hôtes des B&B, formule que nous avons choisie depuis le début de notre voyage et que nous ne regrettons absolument pas. Parfois ils sont tellement copieux et diversifiés que nous avons droit à un véritable menu fait maison et de produits locaux, un vrai régal ! Ce matin là nous passons donc un peu plus de temps que prévu à discuter avec notre hôtesse et son mari, ils nous font découvrir leur propriété et leur façon de vivre.
Notre journée est consacrée à faire le tour du Lac Saint-Jean. Les parties Est et Nord du lac sont les plus modestes et les plus industrielles que nous ayons vues de tout notre voyage et il n’y a pas grand-chose à visiter ou à voir qui en vaille le coup. Par contre, du côté ouest, nous nous arrêtons pour pique-niquer au bord d’un cours d’eau assez sauvage et magnifique près de Saint-Félicien. A Saint-Félicien justement vous pouvez faire une halte pour visiter le zoo, nous ne l’avons pas fait mais apparemment il en vaut le détour. Nous avons préféré filer directement à la réserve indienne de Mashteuiatsh qui donne directement sur le lac Saint-Jean et visiter le musée amérindien de la réserve. Depuis 1977, le Musée amérindien de Mashteuiatsh nous fait découvrir, la magnifique histoire d’un ancien peuple, les Pekuakamiulnuatsh, notamment par ses salles d’exposition, son centre de documentation, dans lequel on peut visionner un documentaire, son jardin, ou encore sa boutique d’artisanat authentique. En fin de journée, direction Roberval et le gîte de Brigitte pour dormir dans une chambre ambiance médiévale !
Lac-Saint-Jean- Canada

J11 : Val-jalbert

Visiter Val-Jalbert, c’est faire un saut dans le temps, dans le passé, retour en 1927 ! En effet, ce village qui vibrait joyeusement au rythme de son usine de pâte à papier entre 1901 et 1927 s’est figé dans le temps lors de la fermeture du moulin à pulpe en 1927, les habitants ont alors quitté le village du jour au lendemain et l’ont laissé tel quel. Si bien que lorsque l’on emprunte le petit trolleybus qui vous amène de l’accueil au centre du village, ou que l’on se balade dans les rues, on se croirait dans un musée à ciel ouvert.
valjalbert
On y croise des personnages du temps passé, figés eux aussi dans leur rôle et dans leur vie de l’époque. On peut donc assister à une classe dans le couvent-école, à une messe, aller dans le bureau de poste pour se faire poinçonner sa carte postale et l’envoyer sur le vieux continent, etc… Dans le magasin général (l’épicerie), on peut prendre de quoi manger quelque chose, et surtout, s’il fait chaud, prendre une glace. Mais pas n’importe quelle glace… il s’agit d’une base de cornet avec une boule de glace par-dessus laquelle on fait couler du chocolat chaud ! Un délice, mais pas très pratique à manger car on s’en met vite partout ! Dans l’étal de boucherie, on peut se déguiser avec des vêtements d’époque et se faire prendre en photo. Les décors et les photos sont bluffantes, surtout si vous les choisissez en sepia ou en noir et blanc, attention juste de ne pas laisser apparaître votre montre, seul détail anachronique qui pourrait trahir l’illusion. Certaines maisons n’ont pas été restaurées et sont donc dans un état de délabrement et d’abandon important, d’autres au contraire ont été restaurées et meublées avec les éléments retrouvés de l’époque. On peut donc admirer l’équipement assez moderne et confortable qui se trouvait dans les habitations du début du XXème siècle. Au pied de la chute Ouiatchouan, impressionnante du haut de ces 72 mètres, que l’on peut admirer de plusieurs points de vue et de belvédères, dont un avec un plancher en verre, se trouve le vieux moulin.
 Vieux-moulin-chute
A l’intérieur, des salles et des espaces d’exposition témoignent de la vie du village et de son activité en 1920. De là, on peut emprunter un téléphérique qui nous amène à un point de vue plus haut sur les chutes, sur le Lac Saint-Jean et sur la campagne environnante, mais également à une ballade pour admirer plus loin la chute Maligne.
Valjalbert
Après avoir passé une bonne partie de la journée dans ce magnifique petit village, nous prenons la route pour rejoindre à quelques kilomètres de là, le parc de la caverne du Trou de la Fée. Malheureusement à cause de chutes et d’effondrements récents, la direction du parc nous apprend que nous ne pourrons pas visiter la caverne, ni nous promener sur le sentier des 3 chutes. Pas grave, nous décidons tout de même d’emprunter le sentier de la caverne dans sa 1ère moitié puis de poursuivre sur la promenade de la conduite d’amenée d’eau. Celle-ci a l’avantage de longer le cours d’eau et donc de nous prodiguer une vue des plus belles sur l’ancien barrage et la chute. Ensuite, le passage se fait sur des passerelles accrochées. Accrochez-vous bien, les planches sont étroites et les passerelles bougent (ponts suspendus).
 Caverne-du-trou-de-la-fée
Le retour vers le centre d’accueil se fait à travers le sentier de la coulée verte. La faune et la flore sont impressionnants, les couleurs magnifiques, nous avons bien fait de rester là et de découvrir ce que nous pouvions dans ce parc ! Juste quand nous quittons le parc, un orage approche et nous avons tout juste le temps de rentrer au gîte pour s’abriter et découvrir un peu plus notre hôtesse de Roberval.

J12 : La Mauricie

chute-de-la-petite-riviere-du-bostannais
Continuons notre circuit au Canada en direction de Roberval, nous faisons une 1ère halte gourmande à la maison du bleuet. Cette petite baie du Canada que nous avons pu découvrir et apprécier tout au long de notre voyage est exquise, en confiture notamment. Nous en profitons donc pour faire quelques réserves à ramener dans nos valises. Puis direction le sud pour entamer notre retour vers Montréal à travers le parc de la Mauricie. Nous nous arrêtons au parc des Chutes-de-la-Petite-Rivière-Bostonnais, près de La Tuque, en Haute Mauricie. Une tour d’observation permet d’avoir un panorama de la rivière Saint-Maurice lorsque l’on monte à son sommet.

Des centres d’interprétations nous en apprennent plus sur la traite des fourrures et sur la faune présente dans la région. Le parc est également très agréable pour se balader le long de la rivière et pour pique-niquer.
Nous poursuivons notre route vers le Sud à travers les paysages enchanteurs du Québec, pour atteindre en fin d’après-midi, Saint-Mathieu-du-Parc à la découverte du site amérindien de Mokotakan. Celui-ci retrace la présence amérindienne depuis plus de 5000 ans grâce à la reconstitution de différents bâtiments des 11 nations autochtones du Québec. La visite audio-guidée que nous prenons nous apprend beaucoup sur les modes de vie, la culture, l’histoire et la spiritualité de ces peuples.
 Saint-Mathieu-du-parc
Enfin, nous arrivons à Shawinigan pour nous détendre et passer la nuit.

J13 : En route vers Montréal

Ce matin il pleut, nous prenons la route pour Trois-Rivières et la visite du lieu historique des Forges-du-Saint-Maurice. Ce site historique national abrite les vestiges de la 1ère entreprise sidérurgique au Canada, mais aussi le 1er village industriel du pays. Etablies en 1730, ces forges ont fonctionné durant plus de 150 ans. La Grande Maison permet d’entrer dans l’univers particulier de cette communauté industrielle originale. Le haut fourneau révèle les mystères de la fabrication de la fonte et du fer. Les vestiges archéologiques témoignent de cette époque où la vie de toute une communauté battait au rythme d’une production intensive.
Nous quittons Trois-Rivières en fin de matinée pour rendre notre voiture louée à l’aéroport de Montréal à notre arrivée. Résultat de 13 jours de voyage : 3078 kilomètres parcourus…
Nous rejoignons le centre de Montréal en transports en commun, puis atteignons notre gîte situé dans le quartier latin à l’est du parc du Mont Royal. La fin de journée est consacrée à une découverte du quartier, très coloré et animé.

J14 : Montréal

Notre journée débute par une ballade dans Chinatown. Nous ne résistons pas à l’envie de faire un tour dans la ville et les tunnels souterrains qui sont très fréquentés durant l’hiver puisqu’ils servent à se déplacer lorsqu’en « surface » la neige est souveraine. Nous en ressortons assez rapidement puisqu’à cette époque de l’année il n’y a pas grand-chose à y voir. Nous continuons vers le vieux Montréal et arrivons en face de la superbe basilique Notre-Dame de Montréal. Nous arpentons les rues et les ruelles, débouchons sur de sublimes places, plus ou moins grandes, mais toujours très animées. Après le vieux Montréal, nous décidons de nous rendre sur l’ancien site olympique. En effet, les derniers jeux olympiques d’été de Montréal ont lieu en 1976 et les différents bâtiments ont été conservés et reconvertis pour accueillir différentes attractions. La plus emblématique des reconversions est celle du biodôme, ancien vélodrome, dont l’ouverture date de 1992, après une longue phase de travaux. Le biodôme abrite des milliers de plantes et d’animaux vivants, qu’il préserve et présente dans le respect d’une éthique rigoureuse.
Biodome Montreal
Celui-ci est surmonté par la Tour de Montréal, qui est la plus haute tour inclinée au monde, avec ses 165 mètres et un angle de 45 degrés. En comparaison, la tour de Pise a une inclinaison de cinq degrés seulement!
La fin de la journée est consacrée à la visite de la partie la plus moderne de la ville. Hauts buildings, boutiques, restaurants, bars, etc…

J15 : Parc du Mont Royal

Dernière journée au Canada. Notre avion ne décollant que le soir, nous pouvons encore profiter du temps dans la ville de Montréal. Nous ne nous éloignons pas trop du gîte en décidant de nous balader à travers le Parc du Mont-Royal. Sauf qu’il est immense, et que lorsque l’on ne prend pas le bon chemin pour accéder au célèbre point de vue sur la ville, on peut vite se perdre et y passer beaucoup plus de temps que prévu.
Parc-du-mont-royal
Déambuler dans ce grand parc en vaut quand même la peine, la végétation est impressionnante et le calme y règne… et la vue sur la ville est époustouflante !
C’est ainsi que s’achève mon voyage au Canada, magnifique pays, où la population y est très accueillante et très sympathique, nous qui sommes finalement leurs cousins !

Partager

Au sujet de l'auteur

Passionnée de voyages, j'aime alterner city trip et découverte de pays ! Mon objectif : visiter un maximum de sites inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco !

Un commentaire

  1. Superbe decouverte de votre blog afin de preparer notre futur road trip au quebec. Avez vous les nom et adresses de vos B&B.

Laissez un commentaire