Vous aimez voyager ? Oui mais voila, voyager nécessite deux choses primordiales, du temps et de l’argent. Aujourd’hui je vais vous présenter une solution à ces deux contraintes: Les séjours au pair.
En effet ces séjours vous permettes de voyager tout en gagnant de l’argent. Ce type de séjour s’applique généralement aux étudiants voulant voyager avant de rentrer de plein pied dans le monde du travail.
J’ai décidé de vous présenter ce sujet de manière un peu plus original que d’habitude en réalisant l’interview de Charlotte, jeune étudiante de 21 ans de retour d’un séjour en tant que fille au pair aux États-unis.

Charlotte, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

J’ai 21 ans et je suis étudiante en Master de droit à Lille.

Pour quelles raisons es-tu partie ?

Je voulais découvrir les Etats-Unis depuis longtemps. Découvrir une nouvelle culture, vivre « à l’américaine ».
Les États-Unis regorgent de lieux à visiter et j’aime beaucoup voyager, visiter et voir de nouveaux lieux. Je devais également me perfectionner en anglais.

Quand es-tu partie ? Pourquoi cette période ? Combien de temps es-tu partie ?

Je suis partie le 15 novembre 2010. Je n’ai pas spécialement calculé la période, je me suis décidé assez rapidement, le temps de faire les démarches, de trouver une famille. Le mois de novembre n’est pas forcément la meilleure période pour partir car c’est en décalage avec les périodes scolaires, je conseillerais aux personnes qui veulent partir, de le faire entre le mois de juin et août. Les périodes des séjours aux États-Unis sont généralement de 12 mois. Cela permet de reprendre une nouvelle année scolaire au retour. Pour ma part mon séjour à durée 13 mois. 12 mois durant lesquelles j’ai travaillé et 1 mois à la fin du séjour pour voyager et visiter le pays.

Comment s’est déroulé la préparation de ton voyage ? Quel organisme au pair as-tu utilisé ?

J’ai trouvé l’organisme par l’intermédiaire d’une amie, ISPA. Ils ont des agences dans différentes villes de France. Après avoir remplit le dossier papier sur internet, l’agence ma contacté pour me faire passer un entretien téléphonique pour vérifier mon niveau en anglais. Je suis allée les rencontrer à Paris afin de passer un nouvel entretien, en anglais, puis un test psychologique. Une fois tous ces tests passés avec succès, j’ai reçu les documents à remplir et à retourner à l’ambassade pour le visa. L’organisme a pris contact avec un organisme aux États-Unis, aupaircare, qui se charge des procédures. Les frais des dossiers et des procédures sont d’environ 100 euros. Il n’y a aucune autre dépense à prévoir, le billet d’avion étant pris en charge par la famille d’accueil. Il faut tout de même avancer une caution d’environ 400 euros que l’organisme rembourse.
Une fois tout cela fait, notre profil est mis en ligne sur un site spécialisé mis à disposition des familles d’accueil. Une fois la famille trouvée, la date du départ est fixé, environ 2 mois après.

Il faut donc avoir un bon niveau en anglais pour partir en tant qu’au pair ?

Il faut avoir un niveau convenable, rien d’exceptionnel mais il faut savoir se faire comprendre et comprendre les gens. J’avais préparer plusieurs phrases types à l’avance et j’avais passé quelques mois à regarder des séries en VO.

Etre une fille, c’est plus facile ?

Non, les garçons sont de plus en plus demander, surtout pour la garde de plusieurs enfants. Les garçons sont très peu représentés dans ce type de séjour.

Côté banque, téléphone portable, assurance, comment ça se passe ?

Je suis allé voir ma banque pour avoir une carte de crédit internationale, ce qui évite les frais bancaires. Mon forfait de téléphone était déjà international, mais je communiquais souvent par messages, skype, et non des appels, cela reste cher. Pour les assurances, je n’ai rien fait de spécial, cela était inclus dans ma carte bancaire. La sécurité sociale est gérée par l’organisme.

Ou es-tu partie ? Pourquoi ?

Je n’ai pas choisi précisément ou partir, je savais juste que je voulais aller aux États-Unis, sur la côte Est de préférence. Plusieurs familles m’avaient contacté, j’ai donc choisi la famille en conséquent. Celle-ci se trouvait à Chappaqua à 40 minutes de train de New York. Idéalement placée près de plusieurs grandes villes de la côte Est.

Une fois aux États-Unis, comment se sont déroulés tes premiers jours ?

A l’arrivé j’ai été accueilli par l’organisme. Nous avons passé, d’autres filles Au pair et moi, 4 jours à l’hôtel pour « l’orientation » où l’organisme nous forme à la culture américaine, au mode de vie local et nous donne des conseils pour notre séjour. La famille est venue me chercher à l’hôtel pour m’amener chez eux.

Parle nous de ta famille d’accueil ? Quel était ton rôle au sein de la famille ?

Ma famille d’accueil était composée de la mère, gastro entérologue, le père chercheur à l’université. Une petite fille de 10 ans et un garçon de 8 ans. J’ai été rapidement intégré au sein de la famille, avec un rôle de grande soeur, préparer les enfants pour les emmener à l’école, au sport, chez leur amis, s’occuper d’eux. Je faisais également à manger, surtout pour les enfants mais cela m’arrivai de préparer le repas pour toute la famille. Je faisais également le ménage, dans la chambre des enfants uniquement, ainsi que leur lessive.

Avais-tu une alternative dans le cas ou ça ne se serai pas passé idéalement avec la famille d’accueil ?

Une coordinatrice venait régulièrement s’assurer que tout se passait bien. Si cela ne se passait pas bien l’organisme nous offrait la possibilité de retrouver une famille durant deux semaines, sinon celle-ci nous renvoyait en France.

Question rémunération, à quoi faut-il s’attendre ?

J’étais payée 300 dollars par semaine. J’étais nourrie, loger. Je n’avais que l’essence de mes trajets personnel et mes activités annexes (sport, visite) à payer.

Avais-tu du temps pour toi ? As-tu fais des rencontres ? des visites ? des voyages ?

J’ai fait des rencontres grâce aux meetings organisés chaque mois par l’agence. J’y ai rencontré d’autre filles au pair, venu, comme mois passé un an aux USA. Il existe des réseaux aupairs ou l’on peut faire beaucoup de rencontres. A mon arrivé, une liste avec les au pair habitant à proximité m’a été donné. Je travaillais tous les jours sauf le samedi après-midi et dimanche. J’avais des horaires fixes. Je travaillais le matin jusque 10H, libre jusque 14h puis je recommençais du retour des enfants jusque 20h. J’avais un week-end complet par moi et également 15 jours de congés durant l’année, ce qui ma permis de voyager. De plus je suis restée un mois de plus à la fin de mon séjour. J’en ai donc profité pour faire de nombreux voyages: Nouvelle Orléans, Cincinnati, Philadelphie, Washington, Miami, un road trip en Californie, les chutes du Niagara puis Montréal.

Ton niveau en langue a-t-il progressé ?

Oui, beaucoup, je suis presque devenue bilingue, mais j’ai pris des cours d’anglais à l’université aux États-Unis, de plus les parents et les enfants me corrigaient.

Et si c’était à refaire ?

Je repars demain.

Cela fait quelques mois que tu es rentrée, as-tu su faire valoriser cette expérience ?

Cela ma permit de trouver plus facilement mes stages, en grande partie grâce à mon niveau en anglais. Étant toujours en étude, je n’ai pas encore pu valoriser cette expérience dans le monde du travail. Cela me servira pour mes prochaines études qui nécessite au moins 6 mois à l’étranger.

Pour conclure je peux dire que cela a été une très bonne expérience, au niveau personnel, ou j’ai découvert une nouvelle culture, des nouveaux lieux, une nouvelle langue et aussi une certaine maturité avec les enfants. Ce genre de voyage est très intéressant car très économique. J’ai pu voyagé avec l’argent que je gagnais, je n’ai donc pas eu besoin d’économiser durant des mois avant de pouvoir faire ce voyage.

Partager

Au sujet de l'auteur

Je m'appelle Mathieu, j'ai 27 ans et je suis passionné de voyage. J'essaie de voyager régulièrement tout en continuant mon activité professionnelle. Découvrez mes voyages, mes city trip, mes astuces et mes conseils pour bien voyager.

5 commentaires

  1. Article vraiment très intéressant. Un vrai témoignage d’une expérience vécu est toujours bon à lire. Ce voyage à l’air d’avoir été une expérience très enrichissante. Bravo

  2. Très bon billet. L’interview est très intéressante. Etre au pair est vraiment un bon moyen de découvrir un nouveau pays quand on est jeune.

Laissez un commentaire